Poursuivez votre nindo, dans un monde où la paix est encore loin d'exister...

Partagez | 
 

 L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.

Aller en bas 
AuteurMessage
Deidara
Membre de l'Akatsuki ~ L'Esthète Déflagrant
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/08/2011

Identité du Ninja
Expérience:
0/0  (0/0)
Âge: 19 Ans
Prime: 34000 Ryos

MessageSujet: L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.   Ven 9 Mar - 17:36

Lors d'une fin de matiné plutôt belle et ensoleillée, un jeune homme aux longs cheveux blonds tout ébouriffés par une longue nuit de sommeil était en train de dormir sereinement, dans le noir complet. Après tout, il n'en avait que faire, son chef n'avait aucune mission pour lui ce jour là et il n'avait rien de personnel à accomplir. Du moins, c'est ce qu'il croyait, avant qu'il ne commence à se remettre en mémoire sa rencontre avec sa nouvelle coéquipière. Deidara devait s'occuper d'elle aujourd'hui, car elle n'était pas encore familiarisée avec l'Organisation Secrète, son objectif et son fonctionnement mais il devait aussi accomplir un objectif personnel pour pouvoir être parfaitement prêt à combattre en sa présence sans problème. Ce jour là, il devait lui montrer clairement sa façon de voir les choses et donc, dans un même temps, sa façon de combattre, car les deux s'unissaient parfaitement bien.

L'Artiste fainéant jeta donc la couverture dans laquelle il était blottit puis se leva lentement...très...lentement. Une fois debout il se dirigea vers sa penderie en se guidant avec hésitation grâce à ses bras, lui permettant de ne pas se prendre accidentellement un mur ou un angle. Ensuite, une fois qu'il fut bien en face de la penderie, il fit appel à toute l'énergie qu'il stockait en lui pour parvenir à soulever ses paupières encore incroyablement pesantes. Ce n'est qu'à partir de cet instant qu'il fut en mesure d'enfiler ses vêtements, de s'armer de ses deux sacoches pleines d'argiles puis de couvrir le tout avec son costume de Membre de l'Akatsuki entièrement boutonné.

....Je sens que cette journée va être...insupportable...

Une fois réveillé, habillé et armé, le plus dur de sa préparation n'était pas accomplit, Ô non, loin de là. Deidara devait passer au stade suivant, bien plus ardu...la gestion de ses longs cheveux encore emmêlés et en bataille. Cette tâche ne lui demanda pas moins de 45min de concentration, de précision et d'habileté manuelle pour enfin (de bon matin) ressembler à ceci:

Spoiler:
 

Désormais, le redoutable criminel de Rang S était fin prêt à affronter la terrible journée qui l'attendait. Mais pas son nouveau terrible binôme qui lors de leur première rencontre, n'eut pas de meilleure idée que de planter un pieux de bois dans le pied de son supérieur hiérarchique officiel. Pas très indiqué pour partir sur de bonnes bases avec un homme aussi impulsif que dangereux.

L'Artiste descendit donc de son appartement pour rejoindre l'entrée du repaire ou étaient la majeure partie du temps quelques Membres de l'Organisation. Mais elle ne s'y trouvait pas. Deidara sortit donc du repaire et ne fit pas attention aux personnes se trouvant face à lui. Il était bien trop occupé à être violemment agressé par le brillant soleil parfaitement dégagé, brulant sa rétine encore bien trop habitué aux environnements sombres.

AH!! Bordel!


Une fois protégé par sa manche, il put regarder qui se trouvait aux environs de l'entrée. Et cette fois, Dezaia s'y trouvait bel et bien, dos tournée à Deidara, à première vue en train de peindre le paysage s'étendant devant elle. C'est alors que Deidara ne put s’empêcher d'intervenir. Dès lors que l'art se faisait sentir, Deidara était la pour corriger le tir et se mettre en avant avec l'art qu'il considérait comme supérieur, l'art qu'il maitrisait, autrement dis, les œuvres d'argiles sculptées...EXPLOSIVES!!
L'Artiste plongea donc la bouche de sa paume droite dans sa sacoche d'argile entrouverte pour qu'elle se nourrisse et modèle la matière de façon à en faire une œuvre digne de ce nom. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, l’œuvre statique miniature était donc prête, se tenant fièrement au creux de la main de son créateur. Deidara l'admira donc avant de la jeter devant lui en effectuant un signe de la main opposée. C'est alors que la taille de la sculpture se décupla instantanément dans un grand et épais nuage de fumée blanche. L’œuvre était désormais mobile et géante. Oui, géante, car elle représentait un épervier de Japon un peu atypique de par sa couleur et son envergure. En effet, c'était un épervier du Japon entièrement blanc (fait d'argile quoi!) et d'une taille presque 10 fois supérieure à la normale, en d'autres termes, la bestiole mesurait pas moins de 2,5m de long, du bec à la queue.

Elle peint...c'est d'un ridicule si surprenant que je pense déclarer forfait avant même d'avoir entamé le combat tellement ce soit disant "art" m’assomme d'ennui...Non, je vaux mieux que ça. Le mieux serait que je la corrige et la dirige sur une voie meilleure, la voie menant au vraie sens du gout artistique, la voie laissant le corps et l'esprit s'exprimer au travers de l'art, la voie démontrant clairement que l'art, le vrai, le sublime, le merveilleux...l'art sensationnel n'est rien d'autre qu'une bonne grosse...EXPLOSION!!

Hey, Dezaia, toi qui reproduit inutilement le paysage face à toi, je pense qu'une petite leçon particulière sur l'art que je dirigerai bien évidemment, ne te fera pas de mal. Qu'en penses tu? Tu penses être prête pour te nourrir de l’expérience artistique fine d'un esthète de ma trempe? Bien évidemment, si ta réponse est non, alors tu peux rentrer chez toi tout de suite, je ne travaille pas avec des amateurs, autant te le préciser de suite.

Suite à ces mots, le binôme de Dezaia sauta sur son épervier géant et pris ensuite son envol pour se trouver à environ 3m au dessus du sol. D'une distance d'environ 10m le séparant de la nouvelle membre d'Akatsuki, Deidara était prêt à lui enseigner tout ce qu'il savait sur son art magnifique et destructeur qu'était...l'Explosion!

Technique d'un Artiste Incompris:
 


Deidara's Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dezaia Ikari
Membre de l'Akatsuki
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 24
Localisation : A votre avis, je vagabonne entre Ciel & Terre

Identité du Ninja
Expérience:
0/100  (0/100)
Âge: 23 ans
Prime: 25 000 Ryos

MessageSujet: Re: L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.   Dim 11 Mar - 23:10


On a souvent dit qu’il fallait mieux être seul que mal accompagné. Certes si vous vous promenez avec le Diable, la compagnie sera de courte durée et relativement néfaste pour votre âme. Cependant, quand vous êtes le Diable et que vous cherché de la compagnie. Cela devient légèrement compliqué. Déjà être le diable, ce n’est pas si dur … Soyez simplement un ninja de rang S et vous verrez que l’on vous courra après pour votre prime un tant soit pu élevée. Rien de bien compliqué en tout cas … Mais bon cela n’était ni fait ni a faire, elle était déjà dans l’histoire de son Clan comme la jeune femme à abattre, à vingt-trois ans c’est quand même dommage. Enfin bon …

Serrant tout contre elle sa couverture. Hors de question qu’elle sorte de son lit alors qu’il faisait si froid. Mais aussi, ce n’était pas pour dire qu’elle n’était pas du genre à dormir avec des vêtements léger. Donc d’une manière comme d’une autre, il faisait toujours froid quand elle sortait de son lit. Quelle vie mène t’on quand on a vingt-trois ans. Un de ses deux oreillers au sol, la nuit avait été fortement mouvementé apparemment. Un rêve, un cauchemar. Elle ne savait pas, elle ne savait plus.

Néanmoins. Il faisait froid. Y allant progressivement dans son levé, elle sorti un bras, puis l’autre de la couverture. Puis, une jambe et l’autre avant de tout poussé sur le fond et d’être complètement à l’air libre. Les jambes découverte et vêtue d’un simple t-shirt gris clair trop grand pour elle. Dezaia la jolie recrue et apprentie à l’Akatsuki avait les cheveux entre mêlé mais attaché avec deux jolie tresses qui tombaient de chaque côté de sa tête. Baillant à s’en décroché la mâchoire, elle se tourna sur le côté faisant pendre ses pieds dans le vide avant de les posé au sol et de se lever.

Cherchant de quoi se vêtir, relativement dignement car ce n’est pas en montrant ses jambes et son sous-vêtement du bas, qu’elle allait monter dans l’estime des membres, tous masculins à ceux qu’elle avait vu. Enfin bon … Cherchant à tâtons et en bas de ce qui lui servais de lit, sa robe blanche, elle tomba la tête la première sur le sol… Quel début de journée magnifique … Enfin bon passons ses impression sinon, elle allait vraiment devenir chèvre à pensé ce qu’elle devait faire aujourd’hui.

Enfilant ainsi sa robe blanche, une paire de bas et son manteau noir ornée de nuages rouge quelle attacha en une sorte de cape au tour de ses épaules. Dezaia semblait vraiment épuisée. De jolies cernes trônaient sous ses yeux bleus azurs … Rien de bon à prévoir tout ça. Bah rien de bien grave qu’avait-elle fait depuis son arrivé ? Bon d’accord hormis planté un pieux en bois dans le pied de son binôme, Dezaia n’avait rien fait de mal … Enfin, c’est ce qu’elle pensait. Jusqu’à maintenant. Mais bon. Passant en revue comment elle était habillé, elle se regarda, certes il manquait quelques chose mais quoi …

Ouvrant grand les rideaux, prêtes à sortir de sa chambre, elle se souvenu…. Ses cheveux. Ils n’étaient pas du tout coiffée, quelle honte franchement ! Se précipitant devant ce qui lui servait de miroir, l’Envie défit, en un tour de culière à pot, les deux tresses qui tenaient en leurs jougs, ses longs cheveux roses bonbons. Les coiffant comme elle pu avec tous les épis qui s’étaient crée, elle pensa vraiment que le Ciel était contre elle ce matin là.

Peuh, rien n’était vraiment facile mais après un bon quart d’heure, elle réussit enfin à dresser sa crinière rebelle. Elle ne l’aura pas celle-ci, c’était une possibilité à exclure. Vérifiant cette fois ci que tout était bon, elle attrapa sa bandoulière plaine de peinture avant de ses diriger ver la sortie du quartier général ? Non de l’espèce de planque qu’utilisait l’organisation pour ce retrouvé. Ce n’était pas à son gout certes, mais bon, elle devrait s’y faire, c’était chez elle ici désormais. Passant et repassant dans des endroits qu’elle ne connaissait pas encore, elle dut ce perdre une bonne dizaine de fois avant de trouver la sortie et de s’installer à l’ombre pour peindre un paysage qui l’attirait tout particulièrement.

Au calme, pas comme à l’intérieur…un endroit ou Quelque part où elle n'entendrait plus ces dindes piailler à tout bout de champs. En réalité, ce serait plutôt des volatiles croisés avec des pachydermes. Autant de bordel quant ils parlent et autant de grâce quand ils courent. Dezaia pensait que l'élégance est un formidable trait de caractère chez ces gens ... Mais passons donc … Pour le moment.
« -Hey, Dezaia, toi qui reproduit inutilement le paysage face à toi, je pense qu'une petite leçon particulière sur l'art que je dirigerai bien évidemment, ne te fera pas de mal. Qu'en penses-tu? Tu penses être prête pour te nourrir de l’expérience artistique fine d'un esthète de ma trempe? Bien évidemment, si ta réponse est non, alors tu peux rentrer chez toi tout de suite, je ne travaille pas avec des amateurs, autant te le préciser de suite. »

* Mon Dieu v ‘la l’autre qui piaffe lui aussi…*

Dezaia posa son pinceau et sa feuille sur laquelle, elle peignait avec brio soit dit en passant, avant de tourner la tête vers celui qui lui avait adressé la parole. Comme elle l’avait deviné, c’était bien Deidara, le blondinet et qui plus est ce fameux binôme avec qui elle était partie sur de mauvaise base. Soit, il voulait lui parler d’art, elle était ouverte, mais lui le semblait nettement moins.

Se levant doucement, à une lenteur calculée, Dezaia épousseta sa robe avant de se rapprocher de se soit disant artiste. Certes, il n’en avait pas la carrure mais ça devait être un membre redoutable vu la magnifique sculpture qu’il avait crée, un magnifique oiseau.
« - Un Bonjour, Comment vas-tu, aurai était tout aussi poli je dois avouer. »


Elle ria un peu avant de monter à son tour sur l’oiseau pour prendre place près de la tête, assise, regardant on confrère pour sa part debout, dans les yeux.
« - Et je parlerais plus d’éhange de point de vue au niveau artistique. Je n’ai pas besoin de leçons. Présente moi ta façon de voir l’art, je te présenterai mes différentes façon de le voir. En attendant, tu es tout en beauté, c’est plus agréable à voir que d’autres. Mais bon, le sujet n’étant pas là. Hihihi, Enfin, ça peut-être amusant de te comparée aux autres Deidara-chan. »


Dezaia était une petite peste, elle le savait très bien. Et le coup du Chan était volontaire, elle aimait bien faire rager ceux avec qui elle faisait équipe, même si pour une fois, celui, elle l’aimait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Membre de l'Akatsuki ~ L'Esthète Déflagrant
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/08/2011

Identité du Ninja
Expérience:
0/0  (0/0)
Âge: 19 Ans
Prime: 34000 Ryos

MessageSujet: Re: L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.   Lun 12 Mar - 15:48

Dès lors que Dezaia se retourna en abandonnant son activité pour concentrer son attention sur son interlocuteur, elle commença fort en réprimandant ce dernier comme une mère gronderait son enfant. Mais tout ces blâmes n'étaient pas fait pour être prononcés face à un être à la personnalité plutôt égoïste et entêtée de Deidara. Oh ça non...Il n'était pas du genre poli, à s'inquiéter de la vie et de la santé de ses camarades, il s'en fichait même royalement. Tout ce qu'il cherchait, c'était d'accomplir ses objectifs en exprimant son art magnifiquement dangereux à la face du monde! Parvenir à ses fins de la manière la plus noble, la plus belle et la plus esthétique possible. Sans quoi sa vie ainsi que son art n'auraient plus du tout de sens. C'est donc pour ça qu'une fois de plus, sans réel motif apparent, il se sentait obligé d'aller faire péter son art aux yeux de sa nouvelle coéquipière.

Mais où elle se croit celle-là? Nous sommes des criminels de haut niveau, pas des bénévoles se sacrifiant pour le bien d'autre...Je crois bien que le chef est tombée sur une pauvre fille qui s'est trompée d'enseigne en venant ici. Mais je ne peux rien dire non plus, après tout, j'ai été recruté de force...par ces maudits yeux!

Deidara, repensant étrangement au jour de son enrôlement dans l'organisation, laissa apparaitre une expression voyante de colère sur son visage. Il pensait à l'impassible Sharingan une fois de plus et ne pouvait toujours pas se contrôler en ayant dans la tête l'image continuelle d'une puissance le dépassant de loin. Le fait de devoir admettre ça ne faisait que le mettre hors de lui. Mais par chance, il avait d'autres problèmes à régler dans l'immédiat. Comme cette nouvelle équipière qui lui avait été assigné et qui prenait rapidement un peu trop ses aises au sein du binôme. Par exemple, elle monta sur la tête de l’œuvre mouvante de l'Artiste sans crier gare et s'assit tranquillement malgré les airs menaçants que pris son supérieur pour mettre les points sur les "i" d'entrée de jeu. Mais il fallait croire que ça n'avait pas fonctionné...non. A la place, la jeune femme répondit tranquillement mais mesquinement à son collègue. Deidara ne le remarqua pas vraiment, mais cette femme avait comme une manière très subtile de manipuler et de jouer avec les nerfs de son interlocuteur, surtout en sachant que Deidara n'était pas du genre tout à fait tendre. En un seul et même discours, la jeune artiste parvint à répondre assurément à Deidara, à le flatter et à se moquer de lui. C'était impressionnant, et le but de ce discours porta plus ou moins ses fruits, pour le voir, il suffisait de contempler l'air dégouté et ennuyé du terrifiant Membre d'Akatsuki.

Magnifique Image de Deidara en Bonus:
 

Pour qui elle se prend celle-là...Elle est nouvelle, ne sait pas de quoi je suis capable et ose directement de parler de cette manière! Je sens que les prochaines missions assignées vont être pesantes avec ça sur le dos. Elle essaie de infantiliser ou bien de me traiter comme une personne de son bord, mais il va vite falloir qu'elle comprenne que je suis bel et bien son supérieur, autant pour ce qui est du domaine hiérarchique que du domaine artistique! Et me complimenter de la sorte ne sert à rien si c'est pour mieux pouvoir rabaisser la beauté de mon art au même niveau que celle d'une simple et banale peinture! C'est intolérable! Il est temps pour moi d'agir.
Deidara, se tenant droit face à son auditrice assise tranquillement, la regarda alors droit dans les yeux pour lui expliquer le plus calmement possible son point de vue.


Mmmh...Dezaia...Vois-tu, l'art, c'est quelque chose qui peut laisser le spectateur perplexe en le voyant. L'art c'est quelque chose qui est difficile à cerner pour l’œil non exercé. Et c'est là que ça devient inintéressante car l'art représente la beauté, la vraie beauté. La beauté n'est donc compréhensible et ne peut être vue que par l’œil d'un artiste. Et là me diras-tu: "Qu'est ce que la beauté alors?" Et bien je vais te répondre avec plaisir chère associée encore insouciante. La beauté c'est une chose s'éparpillant rapidement et disparaissant alors sous tes yeux car oui, la beauté se doit d'être brève et éphémère pour qu'on ne puisse pas en abuser. La beauté doit également apporter les sensations les plus intenses à sont créateur, l'émerveillement total lorsqu'elle lui apparait durant le laps de temps ou nous pouvons jouir de sa présence. La beauté est représente toutes ces choses, la beauté représente ce qu'est le véritable art...c'est qu'est mon art! OUI! La beauté est art...et..l'art est...

Sans finir sa phrase, Deidara fit alors un grand salto arrière sans crier gare pour se projeter jusqu'à deux grand mètres au dessus de son épervier et de la Kunoichi sur le crâne argileux de ce dernier. Dans les airs, il en profita pour effectuer un simple petit signe de la main. Et une fois les 2m atteints...


...¡¡KATSU!!
...il suffit d'un simple ordre pour que l'Artiste fasse exploser son œuvre dans une déflagration d'une importance mineure. Créant plus de fumée noire que de réels dégâts de feu, l'explosion n'était pas des plus dangereuse, mais n'importe qui se trouvant à moins d'un mètre de l’œuvre lors de la catastrophe pouvait être sur de recevoir des dégâts plus ou moins importants selon sa position exacte. De plus, comme toute explosion digne de ce nom, son souffle s'étendait bien au delà de sa réelle puissance. Ainsi, le poussa légèrement Deidara qui était en train de retomber dans le vide pour lui faire gagner quelques centimètres de hauteur et ainsi une stabilisation dans les airs d'une durée minimum. Une durée très courte qui laissa cependant le temps à Deidara de jeter sous les pieds une nouvelle œuvre d'argile qui se développa instantanément comme la première dans un nuage de fumée blanche. Cette œuvre que chevauchait l'Artiste n'était plus un épervier japonais mais un aigle d'argile géant. Cette œuvre était à peine un peu plus grande que la première, mais ses ailes, une fois déployées, étaient plus nobles, sa posture était plus fière et l'adversaire n'allait pas tarder à découvrir à quel point elle pouvait être rapide et habile.

L'aigle, portant fièrement son créateur, debout sur son dos, pris donc son envol pour gagner en altitude et s'éloigner un peu de la Kunoichi qui n'avait surement pas apprécié la partie pratique de l'explication artistique de Deidara.

Mmh...Voyons voir ce que mon art destructeur est parvenu à faire comprendre cette pauvre Dezaia.

Le nuage de fumée s'était donc rapidement éparpillé avec le vent généré par les battements d'ailes de l'aigle géant. Deidara pouvait donc voir à présent ce qu'il était advenu de son adversaire et ce qu'elle comptait faire après avoir été victime de l'art de son équipier.

Deidara's Art!:
 


Deidara's Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dezaia Ikari
Membre de l'Akatsuki
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 24
Localisation : A votre avis, je vagabonne entre Ciel & Terre

Identité du Ninja
Expérience:
0/100  (0/100)
Âge: 23 ans
Prime: 25 000 Ryos

MessageSujet: Re: L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.   Lun 12 Mar - 19:30


L’art qu’est ce que c’est ? En vérité, c’est quoi ? Philosophiquement, l’art n’est pas grand chose, … Matériellement, il est tout, mais la description philosophique est bien plus alléchante quand on y pense. Du point de vue de tout le beau monde, l’art est quelque chose de connu de beau et autres chose en tout genre. Mais enfin de comte, pour l’artiste, qu’est ce donc ? Une expression, certes, mais l’expression de quoi ? De quoi, ou de qui ? Car enfin de compte, l’art n’est rien d’autre que l’extériorisation d’un trait de caractère profondément caché à l’intérieur de l’artiste. En faite, c’est une parade face aux conventions sociale du monde dans lequel on vit. Une sorte d’échappatoire. Quelque chose qui fait que … L’on devient enfin soit même. C’est une chose qui nous est propre et qui n’a pas du tout de valeur à nos yeux car d’une quelconque manière, l’homme peut-il mesurer sa vraie valeur ? Ah moins qu’il soit un grand égoïste… Il ne sera jamais combien le poids de son âme et de son cœur vaut vraiment car il est trop près de lui pour le savoir.

Enfin bon, pour conclure, l’art définie celui qui le fait et pourtant Dezaia ne sentait rien de bon dans ce qu’avait crée Deidara, c’était trop … Gros comme genre de piège, pourtant inconsciemment, elle était tombé en plein dedans. Et la tête la première en plus … Quel tête de meule cette fille à la fin … Elle n’était vraiment pas fréquentable, certes comme tout les criminels mais là c’était sur le point de vue social. Pourquoi elle avait accepté de le suivre ce blond franchement … Cela était d’un ennui monstre et elle était la seule fille… C’était légèrement gênant et embarrassant pour la jeune fille aux cheveux rose. En plus elle ne se plaisait pas vraiment, si elle pourrait retourner à Suna, elle le ferait mais bon, ce n’était plus chez elle désormais et il fallait bien que Dez’ apprenne à vivre en société. Au moins un peu …

Reportant son attention sur ce jeune « mâle » blond, Dezaia remarqua qu’en fin de compte, il n’était pas si banal … Elle avait beau essayer dans le charmer avec les mots, et de l’insulter à son insu, il avait un mine dépité et qui plus est dégouter. Ce mec devait être gay, ce n’était pas possible autrement, à moins qu’elle est à faire à un autre type d’homme, dont elle n’avait jamais connu l’instinct durant son passé et ses mission de Juunin. Certes, elle s’était donnée âme et corps, surtout corps … Pour séduire ses cibles et les éliminés discrètement et là … Rien ? C’était quoi cet énorme délire ? Franchement ! Comment pouvait-on être dégouter d’une femme quand on vit entourée d’hommes ? Elle ne comprenait pas du tout, du tout … C’était même plus fort qu’elle à ce moment là …

Deidara commença alors à déblatéré sa science au niveau de l’art laissant la demoiselle boire ses paroles, silencieuse, en faite, elle réfléchissait déjà, comme elle le pensait avant ça ne sentait pas bon du tout. Et ça ne sentait pas meilleure depuis tout à l’heure. Cela en devenait presque inquiétant. Cependant, elle eu le déclique au moment propice semble t-il. A peine eu t-il dit « c'est une chose s'éparpillant rapidement et disparaissant alors sous tes yeux car oui, la beauté se doit d'être brève et éphémère pour qu'on ne puisse pas en abuser. » que Dez’ commença de suite à réfléchir.
*Ce mec me fiche une de ses trouille, en faite plus calamiteux que moi … Incroyable… Bon que faire … Une armure, sauter maintenant ou … *


Elle n’eut pas le temps de penser plus qu’il sauta d’un saut qu’elle ne suivait pas trop préoccupé à sauter à son tour, elle devait se dépêcher. Et rapidement si elle ne voulait pas finir comme une goutte d’eau dans un désert. Sans aucune chance de survie. Le regardant un peu la main du blond était placée devant lui. Un signe ! Ca devenait de moins en moins bon … fini la réflexion non de Zeus ! Il hurla quelque chose qu’elle ne comprit pas vraiment mais elle était encore trop près de l’oiseau pour faire quelque chose de bien utile.

Tendant son bras en avant, Elle fît vite sortir son Chakra Hyoton, tout en pensant à une bulle de savon. C’était une manière assez efficace pour se protéger de tout ce qui pouvait. S’enfermant ainsi dans sa bulle de savon, Dezaia atterrit dans la petite rivière qui bordait l’entré du domaine. Préférant rester devant pour l’instant et attendre que tout soit fini de cette dispute insensé pour elle. Dezaia s’assit en tailleur dans ce qui était une bulle de glace. Enfin, cette dernière n’allait pas tenir longtemps. Du moins pas dans l’eau mais elle ne pouvait pas ce permettre de relancé l’attaque… C’était tout ce qu’il y a de plus mauvais pour ses capacités mentales, malgré que ce soit tout aussi bien offensif défensif … Ce nidjutsu était dangereux pour son corps mais surtout pour sa tête, elle n’avait le droit qu’a 3 attaque par jour et elle en avait déjà grillé une. C’était bien mal parti entre elle et lui … Quand il allait ce retrouvé tout les deux en mission ça sera bien vite la fin …

* Il me tape déjà sur le système celui ce n’est pas croyable …*

Dezaia était hors d’elle mais elle ne devait pas le faire voir. Il avait beau énervé la demoiselle à un plus haut point, elle devrait faire avec que ce soit bien ou mal. Que ce soit pour Dez’ que pour Deidara.

Faisant avancer sa coquille jusqu’à la rive, Dezaia posa un pied au sol avant de la faire se désintégré. En multiple petites paillettes de neige, des jolies petites étoiles luisantes au soleil. Ca c’était de l’art, car c’était tout aussi beau que … beau, il n’y avait rien à comprendre là dedans non mais oh ! Dezaia était une poétesse de l’art et Deidara un fou qui voulait faire péter tout le monde, rien de plus…

Retirant les bouts de sa robe qui partaient en lambeau, Dezaia le regarda sur sa nouvelle œuvre. C’était beau, ça explosait, c’était un truc de mec quoi …

« - L’explosion ?! TU TE FOUS DE MA GEUGLE ! C’est bien un art de mec ! Non mais bordel, tu penses aux conséquences de tes actes un peu ! Abrutît de la lune ! »

Trop tard, elle était énervée … Et bien comme y faut cette fois … Sortant un pieux de sous un froufrou de sa robe, elle n’allait pas laisser un homme la dominer ! Non mais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Membre de l'Akatsuki ~ L'Esthète Déflagrant
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/08/2011

Identité du Ninja
Expérience:
0/0  (0/0)
Âge: 19 Ans
Prime: 34000 Ryos

MessageSujet: Re: L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.   Mar 13 Mar - 18:06

En lui déclarant ce qu'était réellement l'art à ses yeux, Deidara put clairement voir l'air de son auditrice changer peu à peu. Ce discours n'avait donc peut être pas réussi à lui en apprendre grand sur l'art mais il avait au moins réussi à lui faire ravaler son trop plein d'assurance face au puissant Membre de l'Akatsuki. Une fois cette partie théorique terminée, il passa à sa partie partie préférée: la pratique. La pratique qui n'était en réalité rien de plus que l’exécution de ses fabuleuses techniques explosives d'un genre unique car en effet, il était bien le seul à les maitriser et assez fou pour s'en servir.

Lorsque l'explosion survint, Dezaia ne mourra pas bien évidemment. Après tout, elle était peu être nouvelle dans l'Akatsuki, mais il fallait tout de même qu'elle soit une Kunoichi de haut niveau pour se retrouver aux cotés des puissants criminels que composaient l'organisation. Mais elle dut cependant user d'une de ses technique de glace pour ne recevoir aucun dégât de la bombe C1. Une technique Hyouton défensive qui consistait à s'enfermer en un instant dans une bulle de givre que contrôle son possesseur. Oui, c'était pas trop mal choisi pour un début. Deidara n'était pas aussi déçu qu'il ne s'y attendait. Mais l'action de son adversaire n'était pas terminée, et la déception de Deidara n'allait pas tarder à se faire réellement sentir. En effet, le jeune femme, dans sa bulle, alla se poser tranquillement dans l'eau avant de revenir calmement au sol pour enfin détruire sa défense glacée dans un millier d'éclats de givre reflétant les rayons du soleil tapant dans un ciel dégagé. Et ce n'est qu'après s'être libéré de sa sphère protectrice qu'elle put enfin prendre le temps de répondre à son interlocuteur, mais la réponse n'enchanta guère l'Artiste et par ailleurs, sa technique non plus.

Ça...de l'art? Pff! Ce n'est qu'un peu de glace. Si c'était réellement de l'art, alors l'hiver glacial serait de l'art. Hors, ce n'est qu'une des pires saison de l'année! Ses techniques ne sont pas artistiques, elles sont tout juste bonnes pour être classées dans la catégorie de ses autres pratiques comme la peinture...Mmh...c'est d'un pathétique.

Deidara, du haut de son aigle statique dans les airs, répondit donc franchement à Dezaia, pour lui donner de nouveau son point de vue personnel. Mais cette fois, bien que traitant encore du sujet artistique, il décida d'introduire un nouveau sujet, un sujet sur sa binôme elle même, qu'il ne supportait déjà plus alors qu'ils n'avaient encore jamais fait de mission ensemble!

Un art de mecs?!

Elle n'a pas fini de m'insulter mais au moins elle a arrêté de me narguer avec ce terrible "Deidara-Chan".

Et bien sache, pour ta gouverne, que cet art n'est pas adressé à un public aussi large. Non, loin de là, comme je te l'ai déjà dis, cet art ne peut être réellement apprécié que par un œil d'artiste de mon envergure, par un esprit aux gouts raffinés comme le mien, par une personne tenant tout particulièrement à l'aspect esthétique de toutes choses. Non, je ne te rappellerai pas ce qu'est l'art à mes yeux. Si tu n'as pas réussi à comprendre une fois avec de simples mots, tu n'y arriveras jamais, et ce, quelle que soit mon obstination. Je vais donc opter pour une succession de travaux pratiques qui finiront par te faire comprendre ce qu'est réellement l'art. Et j’espère que ça finira par rentrer dans ton esprit encore si simple et bloqué sur les soit disant arts n'étant que des arts mineurs sans grand intérêt...

C'est étrangement la seule manière qui me permet de leur faire comprendre à ses misérables. Mais, ainsi soit-il...s'ils pensent que mettre leur vie en jeu pour comprendre est la solution la plus simple, alors je ne vais pas aller à l'encontre de leur décision!

Et pour ce qui est des conséquences de mes actes...bien sur que je les mesures. Je les mesure à la perfection et je les gère tout en souplesse selon mon humeur actuelle. Telle doit être le fonctionnement d'un véritable artiste... Mais ça aussi tu vas bientôt le comprendre!!

Le visage de Deidara afficha désormais une nouvelle expression. Une expression faciale des plus terrifiante. Lorsqu'il prenait cet air de psychopathe, mieux valait-il ne pas rester dans les parages sous peine de gouter pleinement à son art, ou plutôt dans cette situation, de gouter pleinement à son cours aussi long et assommant que dangereux et explosif.

Que le bombardement commence!!

Le terrifiant Membre de l'Akatsuki souleva donc le bas de son long manteau pour fourrer ses mains dans chacune de ses sacoches pour faire le plein d'argile et la modeler avec ses mains, mâchant la matière tout en ajoutant un petit ingrédient à la mixture: Son terrible chakra explosif! Ainsi, l'Artiste créa dans chacune de ses mains, deux petits volatiles argileux. Puis, de sa main gauche, il lança violemment ses deux sculptures avant de faire de même avec sa main droite mais en les jetant du coté opposé. Une fois cette bonne chose de faite, Deidara effectua le signe de la chèvre pour faire se démultiplier la taille de ses œuvres déjà en pleine course vers l'adversaire. Ces œuvres étaient à peu près à moitié moins imposantes que les montures de leur créateur, mais les explosions qu'elles étaient capable de générer étaient d'une puissance similaire. Mais ce détail, Dezaia devait encore attendre une petites poignée de secondes avant de le découvrir.

Le test à débuté...alors maintenant, il va simplement suffire de joindre l'utile à l'agréable!! EN LA FAISANT EXPLOSER!!

Deidara était officiellement partit dans une démence psychopathe, et ce, même s'il n'avait surement pas perdu à l'esprit que ce combat était en réalité un test d'entrée à l'Akatsuki. Bien entendu, Dezaia se devait de l'ignorer car cette information ne devait pas influencer ses méthodes de combat. En effet, en le sachant, elle aurait put retenir ses coups discrètement pour ne pas être prise ou d'autres petites tactiques mesquines du genre que le chef ne voulait absolument pas! Mais Deidara était en bonne voie. En étant à la limite d'oublier son véritable but et en partant dans son délire artistique terrifiant, il n'y avait aucun risque pour que son adversaire découvre le véritable objectif de ce petit combat. Un combat qui n'en était pas moins sérieux et dangereux, car si Dezaia faisait preuve d'une trop grande faiblesse, ce n'est pas Deidara qui fera de traitement de faveur à cette personne! Et il suffisait de contempler son visage pour le comprendre. Il affichait le visage d'une personne prenant plaisir à tuer, une personne ne connaissant pas le regret, une personne psychologiquement instable prête à faire exploser quiconque se mettrait en travers de son chemin. Il confirma d'ailleurs ceci en maintenant son signe de la chèvre pour enfin pouvoir passer à la partie la plus intéressante de sa technique: la partie destruction! Deidara admira donc ses œuvres se diriger rapidement vers Dezaia à la file indienne, séparées en deux files opposées. Avec cette position, l'adversaire était sure de devoir encaisser 4 explosions consécutives, et là dedans résidait la puissance de cette formation choisie par le psychopathe aérien. De plus, chacune des œuvre était programmée pour exploser une fois arrivée à proximité de la cible, ce qui rendait la tâche encore plus ardue pour la jeune Kunoichi mise à l'épreuve.

L'Artiste admira donc la scène vue du ciel, de son regard d'assassin, en ne prononçant pas le mot magique cette fois, mais simplement en maintenant son signe pour les faire exploser chacune leur tour au moment opportun. Deidara bavait déjà à l'idée d'effectuer cette puissante technique sur sa future coéquipière officielle. Mais il serait très difficile d'expliquer ça avec des mots alors...voici plutôt une description en image, car on ne se lasse jamais de voir la petite bouille de Deidara (même lorsqu'il rentre dans une transe meurtrière incontrôlable Razz).

La voici...âmes sensibles, s'abstenir (Tout Public? et alors? on est jamais trop prudent non? la prévention est importante pour tout type de danger après tout):
 

Mmmh!!

Spoiler:
 


Deidara's Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Membre de l'Akatsuki ~ L'Esthète Déflagrant
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/08/2011

Identité du Ninja
Expérience:
0/0  (0/0)
Âge: 19 Ans
Prime: 34000 Ryos

MessageSujet: Re: L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.   Ven 16 Mar - 17:31

(Double Post! Honte à moi...)

En raison de l'absence forcée de Dezaia à cause du corps enseignant légèrement trop sévère. J'use de mon pouvoir de modérateur (oui oui, nous autres, modérateurs, avons du pouvoir!) pour mettre ce sujet en stand-by, m'autoriser à RP ailleurs et le reprendre lorsque Dezaia sera de nouveau autorisée à RP.

Cordialement,


Deidara, Artiste d'Akatsuki


Deidara's Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Art pour les Nuls (en deux leçons): Par Deidara.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Rock/Métal pour les Nuls
» La navigation pour les nuls...| PV Acarvius. |
» Manuel-mode d'emploi en vue d'être président, pour les Nuls
» [O.P] La Marine pour les nuls
» La Présentation Pour les Nuls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari :: Akatsuki :: Repère de l'Akatsuki :: Alentours du Repère-
Sauter vers: