Poursuivez votre nindo, dans un monde où la paix est encore loin d'exister...

Partagez | 
 

 Ayame Kurochi ~ Un cadeau pour une vie ~ [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayame Kurochi
¤ Kurohime ¤ Déserteur de rang C ¤
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2012

Identité du Ninja
Expérience:
0/0  (0/0)
Âge: 15 ans
Prime:

MessageSujet: Ayame Kurochi ~ Un cadeau pour une vie ~ [Terminé]    Ven 2 Mar - 3:58


Kurochi ♣ Ayame




15 ans ♣ Déserteur de Konoha ♣ Chiton (L'art de maîtriser le Sang / la Chair) ♣ Rang C

Physique ♣ Ninja :


Aux premiers abords, elle semble particulièrement fragile. Ses membres sont élancés et frêles, elle n’est pas très grande et pèse un véritable poids plume. Vous auriez l’impression qu’un simple vent un peu trop fort la briserait en deux. Ses vêtements trop grands raffermissent la sensation de sa petite taille fébrile, mais la sous-estimer pour son physique serait la pire erreur à faire pourtant. Elle sera capable de vous frapper avec une force que vous ne saurez soupçonnée chez elle et l’endurance dont elle fera preuve en combat pourra en sidérer plus d’un. Dans les faits, ses capacités physiques sont trompeuses, son apparence ne reflète pas du tout l’ampleur de ses compétences. Ses mains effilées sont délicates et ses ongles sont couverts d’un vernis gris. Tout chez elle est dans les mêmes tons de couleur, donnant un aspect un peu mélancolique à son apparence. Ses longs cheveux sans volume tombent jusqu’au milieu de son dos, une frange cachant son regard du votre, comme une forme de barrière. Ses yeux sont constamment attentifs, observateurs, ils se poseront sur vous, vous examineront jusque dans les moindre détails, puis se détourneront une fois l’analyse terminée. Sa peau blanche, sans couleur et dépourvue d’imperfection est particulièrement douce au touché pour ceux qui auront l’occasion de la frôler. Cependant, un détail chez elle, sur sa peau, contredit cette pseudo perfection. Sur sa cheville gauche, camouflées derrière un bandage, de petites veinures noires ont commencées à faire leur apparition, subtiles, mais meurtrière. Outre cela, elle parait de nature douce en première approche, étrangement évasive, telle un fantôme disparaissant entre les arbres de la forêt. Ses courbes sont fines et gracieuses, mais peu développées, elles restent légères. Gracieuse, agile, son corps est sculpté avec finesse et elle sait faire usage de ses atouts au bon moment. Ses compétences au corps à corps ne sont pas à prendre à la légère. Ses mouvements sont en général précis et souples, pourvues d’une certaine rapidité, bien qu’elle ne soit pas la plus extraordinaire sur ce point. L’attitude implacable dont elle fera preuve lui donne des airs antisociables, mais détrompez-vous, elle est seulement très réservée. C’est la raison pour laquelle elle démontre une faible gamme d’émotions, car, non, elle n’est pas sans cœur. Bien ingénieuse, Ayame ne manque pas de cacher ses armes à divers endroits sur elle, à des emplacements auxquels les autres ne penseraient pas toujours. Ses vêtements sont amples, donc les places sont nombreuses où elle peut dissimuler un senbon, un shuriken ou encore un kunai. Méfiez-vous lorsque vous poserez les mains sur elle, il ne faudrait pas vous piquer par mégarde.

Caractère ♣ Ninja :

Le caractère d’Ayame est parfois très difficile à cerner. Ses ambitions, ses motivations sont d’autant plus obscures aux yeux des autres que sa personnalité est particulière à capter. Elle est une jeune fille renfermée qui parle très peu d’elle-même aux gens qui l’entourent. Implacable dans la majorité des situations, vous devrez faire des pieds et des mains pour lui arracher une réaction de sa part. Son attitude calme et distanciée peut par moment en énerver plus d’un, après tout, cela peut donner l’impression qu’elle est au-dessus de tout, alors que ce n’est pas du tout le cas. Tout cela relate de son caractère d’abord et avant tout observateur. Elle prend constamment conscience de son environnement et de ce qui l’entour, un détail que vous trouverez à priori anodin l’accrochera dans son cas. Vous l’aurez compris, elle analyse, constamment. C’est son moyen de sortie assuré dans un combat. Une capacité d’analyse développée couplée d’un génie comme on en voit peu. Elle est extrêmement astucieuse et parviendra à se sortir des situations les plus tordues, même quand celles-ci sembleront sans échappatoires. De nature silencieuse, elle parle peu et si elle ouvre la bouche, ce n’est pas pour rien dire. Ses paroles ont un sens et lorsqu’elle s’exprime, elle tient à ce qu’on l’écoute, sans quoi il est fort probable qu’elle ne vous adresse plus la parole. Un tantinet rancunière, il faut l’avouer, mais sur peu de choses en général. N’étant pas une personne violente, elle ne cherchera que très rarement à tuer son adversaire, elle fera seulement en sorte de le mettre K.O. ou de le blesser assez gravement pour qu’il abandonne la partie. Elle cherche d’ailleurs peu souvent les hostilités, ce sera donc rare qu’elle engagera le combat en premier. Si elle cherche à éviter une bataille, ne croyez pas que c’est parce qu’elle a peur de perdre, c’est simplement que vous ne valez pas la peine pour qu’elle vous accorde du temps. Elle en a si peu qu’elle se doit de le gérer avec minutie, alors elle évite de le dépenser pour des évènements futiles. Solitaire, elle a l’habitude de faire les choses par elle-même et à sa façon. C’est donc une adolescente très débrouillarde, après tout, elle vit seule depuis qu’elle a neuf ans, alors survivre, elle connait. Ayame est déterminée et sait parfaitement où elle s’en va, tout du moins, c’est ce qu’elle laisse croire. Mais de toute manière, vous n’aurez pas l’occasion d’aller vous en assurer, puisqu’elle s’esquivera avant que vous laissez la chance d’en apprendre davantage à son sujet.


Histoire ♣ Ninja :


I’m still walking on the path of my life

Non... Ne dîtes rien... Surtout ne dîtes rien… Je le sais, je sais parfaitement. Il n’y a rien à dire de toute manière… Le mal est déjà fait. En passant les portes de Konoha, j’ai franchi un point de non retour. Il est trop tard… Trop tard pour reculer, trop tard pour simplement songer à revenir sur mes pas. Je m’en vais, c’est comme ça. Ce que j’ai besoin de trouver, ce n’est pas en restant ici que je pourrai l’obtenir. Je dois partir, il n’y a pas d’autres options. La vie est malheureusement ainsi faite. Je dois retracer le passé de mon clan, c’est mon seul échappatoire et pour ça, je ne peux être rattaché à un village. J’ignore de toute façon si je reviendrai… ou si je succomberai à ce mal en chemin. Il me ronge de l’intérieur, je le sens, il cherche à m’affaiblir, c’est la fatalité de mon clan… les Kurochi. L’empoisonnement est lent, graduel, mais Ô combien dévastateur. Je refuse de le laisser m’emporter sans tout tenter d’abord pour l’arrêter. Je sais qu’il existe un moyen, quelque part… forcément… Non… Je ne dois pas me faire d’illusion, il est tout autant probable que je me retrouve face au néant au bout de ma route. Personne n’est jamais parvenu à trouver une manière de contrer cette malédiction jusqu’à ce jour. J’espère bien être la première à le faire… Il le faut, pour moi, mes parents et tous ceux qui sont tombés sous les griffes de ce démon. Les heures me sont déjà comptées… Et vous n’avez aucune idée jusqu’à quel point le temps peut m’être précieux…

Le clan Kurochi… Un clan où vous êtes condamnés dès votre naissance à une vie douloureuse et de courte durée. On nait avec un cadeau entre les mains, ce don héréditaire, le Chiton… Un cadeau empoisonné… Si cette capacité offre son lot d’avantages, le prix en est tout autant considérable. On vous reluit le beau côté de la médaille en disant que votre endurance est plus grande que la moyenne, que votre corps est extrêmement résistant aux maladies et aux poisons, s’il n’est pas immunisé et que vous possédez une légère régénération… Tout cela est très attrayant, c’est fort vrai et pourtant… le revers en est tout autre. Pour chaque utilisation de votre don, ce cadeau viendra vous retirer quelques secondes de vie, puis quelques minutes, quelques heures, quelques mois… quelques années… Au final, vous ne verrez pas passer le temps que vous serez déjà dans votre tombe. On y nait les deux pieds dedans. Plus vous avancez dans votre maîtrise de votre art, plus ce mal rongera sournoisement votre corps. Les effets sont banals à priori, mais porteurs d’un terrible fléau qui vous tuera à petit feu. Ce poison prendra d’abord forme sur votre peau via de petites veinures noires qui s’étendront lentement au fur et à mesure qu’il vous gagne. Il sera le déclencheur de votre fin… de ma fin. Ce sera le seul venin contre lequel vous ne pourrez résister, ni même combattre. Croire pouvoir mener la danse serait totalement illusoire, il vous tient au creux de sa main et vous traîne lentement vers les profondeurs sans que vous ne puissiez y faire quoi que ce soit. Une descente aux enfers qui durera une éternité.

Fort heureusement, ou malheureusement, tout dépend comment on le voit, mon clan connu l’extinction quasi-totale à travers les âges, si bien qu’aujourd’hui, j’en suis l’unique descendante. Je n’ai plus rien à perdre si ce n’est que mon âme. Mes parents ont succombés à cette malédiction alors que j’avais tout juste neuf ans… Non… en fait… Ma mère y a succombée… Et mon père, incapable de soutenir plus longtemps cette souffrance, car, avouons-le, le processus de cette affliction est fort douloureux, c’est face au désespoir total qu’il s’est enlevé la vie. Je ne peux lui en vouloir… J’y ai déjà moi aussi songé après tout. Mais on ne peut s’arrêter à ce genre de choses face aux obstacles qu’on nous envoie. Et… Malgré les croyances de mon clan pour le Destin, je me refuse à croire aujourd’hui que notre chemin est entièrement tracé d’avance… Je suis maître de ma vie et rien ni personne n’y changera quoi que ce soit, pas même une force extérieure. C’est ce qui m’amène à ma quête du moment. Je dois avouer que j’ai peut-être menti sur le fait que personne ne soit jamais parvenu à outrepasser cet effet secondaire à notre don héréditaire, si on peut le dire ainsi. Il existe une vieille histoire, une légende je dirais, même, qui se transmet de bouche à oreille concernant un homme de l’ancienne époque qui serait parvenu à faire fi de ce fléau et qu’il aurait dès lors acquis une puissance inimaginable. Nul n’y a jamais cru, même si quelques vieux sages du clan avaient prétendument déclaré tout bas qu’il existerait des parchemins enfouis quelque part dans un vieux temple ayant autrefois été habité par les Kurohi qui expliquerait comment guérir ce mal. Voilà sur quoi se base ma recherche… quelques paroles insensées débitées par des vieillards séniles. Mais dans chaque légende n’y a-t-il pas une part de vérité ? C’est à cela que je me raccroche. Je n’ai plus rien à perdre… je vous l’ai dit. Rien ne m’arrêtera.

Depuis quelques années, je grandis dans une noirceur qui m’enveloppe un peu plus chaque jour. Elle est présente et opaque, avec elle, je n’ai pas d’avenir. Mon futur n’existe pas et c’est pourquoi je désire le construire. Durant toute mon enfance, j’ai observé les gens qui m’entouraient sans jamais m’approcher, je ne me mêlais pas aux autres. Je n’étais point antisociale, loin de là, simplement invisible aux yeux de ceux-ci. Je n’ai commencé à avoir mes premiers contacts qu’avec mon équipe, situation oblige. Il fallait apprendre à travailler en équipe, ce qui n’avait jamais été mon fort en soi. Pourtant, une certaine chimie s’est développée et nous sommes vite devenus amis. Ils sont parvenus à raviver une certaine flamme en moi, une lumière que je n’avais pas revue depuis la mort de mes parents. Je n’ai jamais été particulièrement très souriante, mais avec eux, j’esquissais par moment des sourires, ils savaient me les arracher. J’en garderai de bons souvenirs, même si en ce jour je les quitte. Je ne leur ai rien dit, ils ne savent pas. Je ne veux pas qu’on me retienne, c’est inutile de toute manière, ma décision est prise. Peu importe ce qu’ils me diront, je ne compte pas changer de trajectoire. De toute manière, lorsqu’ils le sauront, je serai déjà loin. Je pars sans grand éclat, sans histoire, je ne veux pas donner à Konoha une raison de plus de me pourchasser. Je pars déjà, c’est suffisant. Mon dossier est encore blanc, alors j’en profite. Sans crime à mon actif, je devrais être tranquille pour un moment. Cela me donnera le temps de devenir plus forte et d’être mieux en mesure de me défendre. Je ne reviendrai pas, c’est décidé. Il y a parfois un temps où les décisions sont difficiles, mais primordiales. Ma quête, je la mène seule, c’est essentiel. J’ai besoin d’être sans attache pour ce projet qui constitue au final toute ma vie, il ne faut pas que je sois ralentie, d’aucune manière.

Depuis que je suis chuunin, j’ai l’impression que le temps presse. Je sens ce mal à l’intérieur de moi, je le ressens depuis le tout premier jour où j’ai manifesté les capacités de mon clan. Je le sais, il est là. Cette malédiction me guette sans cesse et elle ne me lâchera pas. Pas tant que je n’aurai pas trouvé un moyen de m’en défaire. Deux ans déjà, je ne peux plus attendre. C’est pourquoi je m’en vais. Konoha est déjà derrière moi, alors que l’aube se lève à peine dans l’horizon. Je n’ai pas de regrets, il ne faut pas. Rien ne sera plus pareil désormais, je le sais que trop bien. Mais c’est un bien infime sacrifice pour ce qui m’attend. Je suis consciente que rien ne pourra me guérir, pas même le meilleur ninja médecin du monde shinobi, c’est pour cela que je dois trouver la solution, car personne d’autre ne le fera à ma place. Je suis la mieux placée pour savoir, pour comprendre… Même si je l’expliquais à ceux qui bientôt ne seront sans doute plus mes amis, ils ne saisiraient pas ma motivation, l’urgence de la situation. Je suis prête à tout pour y parvenir… Absolument tout…


Équipement ♣ Ninja :

Ayame est très friande des petites armes qui se dissimulent facilement. Elle possède donc une panoplie de senbons, kunais, shurikens, mais aussi des parchemins explosifs et des fumigènes, idéals pour la fuite ou les diversions.



Spoiler:
 



Dernière édition par Ayame Kurochi le Ven 2 Mar - 4:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Kurochi
¤ Kurohime ¤ Déserteur de rang C ¤
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2012

Identité du Ninja
Expérience:
0/0  (0/0)
Âge: 15 ans
Prime:

MessageSujet: Re: Ayame Kurochi ~ Un cadeau pour une vie ~ [Terminé]    Ven 2 Mar - 4:01

Bon voilà, j'étais inspirée il faut croire.
Mais là, je suis crevée, il est tard et la flemme de me relire, alors désolée pour les fautes s'il y en a, c'est de l'inattention ou de la fatigue.

En espérant que la lecture vous aura plu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Hinari
Rokudaime Hokage / Tigresse féroce ♥
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/07/2011
Localisation : Fuck.

Identité du Ninja
Expérience:
100/100  (100/100)
Âge: 28 ans
Prime:

MessageSujet: Re: Ayame Kurochi ~ Un cadeau pour une vie ~ [Terminé]    Sam 3 Mar - 19:25

Ta fiche est superbe et j'aime énormément ton histoire. Tu t'exprimes très bien, tu nous fais ressentir quelque chose, et ça se sent.
Je te valide, mais attention, pas d'abus avec le Chiton ;D
Ravie de t'avoir dans nos rangs !


Reine SM de Naruto no Agari ~

Dream On - Glee cast version [Misaki Theme]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1389265059724.2052669.1
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ayame Kurochi ~ Un cadeau pour une vie ~ [Terminé]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayame Kurochi ~ Un cadeau pour une vie ~ [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cadeau pour Takeshi
» Un cadeau pour un con, par un con.
» Cadeau pour Talia
» Une sœur est un cadeau pour le cœur, un ami pour l'esprit, un fil d'or au sens de la vie.
» Un cadeau pour me faire pardonner ? [Sirillë]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari :: Votre Personnage :: I. Fiches de ninjas :: . Fiches validées-
Sauter vers: