Poursuivez votre nindo, dans un monde où la paix est encore loin d'exister...

Partagez | 
 

 Shibo, l'être aimé !

Aller en bas 
AuteurMessage
Shibo'

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/03/2012

Identité du Ninja
Expérience:
0/100  (0/100)
Âge: 26 Ans
Prime: Juunin Errant de Konoha

MessageSujet: Shibo, l'être aimé !   Jeu 1 Mar - 20:12


Shibo | Kuroi Honoo no Kin'paku !




27 Ans ♣ Ninja Errant de Konoha no Kuni ♣ Katon [ Pas de Technique ] - Raiton - Enton [ 2 ou 3 au départ ] ♣ Ninja Errant de Konoha Rang B-A ♣ Jinshuriki de Nibi [ Pas dompter et je ne compte pas le maitriser in RP ]

Ne plus s’aimer, c’est pire que de se haïr, car, on a beau dire, la mort est pire que la souffrance.


Douce nuit glacée, entoure mon âme de tes bras, caresse mes cheveux ébènes de tes fins doigts, plonge ton regard dans ce que l'on appelle vulgairement un troue noire. L'immensité hostile dans laquelle tu commences à t'égarer n'est autre que le reflet de mon âme, de mes envies, de mes rêves.. Mes cheveux ébènes cachent partiellement ce début de beauté froide qui n'empêche cependant pas l'envie de voir le reste vous submergez, la prestance et le "j'enfoutisme" de mon attitude vous attire. Mes yeux à moitié clos, mes lèvres ayant été séduites par ce rictus malveillant et pourtant terriblement attirant qu'elles gardent maintenant en permanence. A peine baisses - tu ton regard vers ces lèvres que tu sens soudainement l'air t'entourant se délaisser de cette fraicheur enivrante, mon nez t'attire, tu veux coller le tiens, mon teint blanchâtre te donne envie. Le tout entouré de cette impression d'impassibilité, seul son sourire maudit montre un sentiment, et pas des moindres.. Celui du chasseur, du sadique et du joueur.
N'étant pas un fin joueur dans l'art d'observer les beautés rares, vous caressez du regard mes somptueuses courbes si fine que l'on les dirait presque féminine. En effet, loin d'imaginer qu'il peut porter une épée qui pèse facilement dix ou vingt kilos voir même plus, j'ai jamais été à l'aise avec les nombres. Rapidement, vous posez votre regard sur son ventre, magnifiquement musclé, vous voyez apparaître à travers le tissu des muscles qui n'ont pas l'air d'être là pour rien. Doucement, vous vous approchez de moi, remarquant que vous être presque aussi grand que moi, à savoir, dans la normal, environ un mètre soixante dix. Ton torse rencontre le miens, aucune chance que le tiens ne puisse protéger autant que le miens, tu poses rapidement tes mains sur mon buste musclé avant de les redirigés vers mes fesses qui sont.. Autant le dire, fermes. Nos lèvres se rencontrent, tu constatent, non sans surprise, qu'ils apportent une agréable surprise à l'ensemble de ton être.
Tes mains passent sur mes abdominaux, testant leurs "solidités" à travers le tissus blanc les recouvrant. Rapidement, tu défais les pans de mon magnifique kimono, touchant le tissu qui t'arraches un frissonnement, tu ne peux t'empêcher de fixer mes yeux, descendre ton regard vers mon sourire, ce sourire qui t'as attiré dans le lit du diable. Néanmoins, tu continues, plaçant tes mains sur mon buste pour y enlever mes derniers habits. La silhouette du jeune homme ne laisse aucun doute, c'est un combattant parfait alliant agilité et puissance.

Quelques heures plus tard, lorsque la nuit fait enfin de ce monde son refuge, une porte claque. Un cliquetis métallique retentis et des larmes rouges sangs jaillissent des yeux du seul individu présent. Un sourire de contentement se fixe sur son visage lorsqu'il touche une imposante lame qu'il tenait facilement dans sa main. La soulevant, il la pointe devant lui. L'on voit ses biceps se contractaient, son visage se tordre en .. Un sourire malveillant, maléfique. Rapidement, plus rien ne se trouve autours de lui, tout à disparue, enfin, vous ne faites plus attention à rien, ayant capter que vous n'aviez en face de vous que le diable.
Votre vue se voile, le sang dégouline lentement de votre front, de votre coup, de votre torse; quelques instants plus tard, l'ensemble de vos habits se déchirent, vous ressentez de vives douleurs, vous vous sentez quitter ce monde. L'air glacée quitte les cieux, viens lentement défier cette chevelure ne bougeant pas depuis, vous pouvez voire la marque sur sa mains clignotaient, un mot y apparait, rouge sang. L'"invisible" est écrit dans sa paume, pourquoi ? Allez donc lui demander.
Encore un minimum conscient, vous regardez maintenant droit devant vous, voyant cette silhouette bouger sans qu'aucun bruit ne parviennent à vos oreilles, instinctivement, vous vous pensez quitter ce monde. Les hallucinations commençant dès maintenant, vous vous savez mort. Et pourtant, il s’accroupit, vous voyez parfaitement ses fines cuisses, vous suivez du regard ses jambes élancés pour arriver devant des scandales ninjas bleu foncé, la couleur du ciel après minuit, d'après vos souvenirs. Rapidement, alors qu'il jouie du fait d'avoir votre vie entre ses mains, un sourire maléfique apparait sur ses lèvres, doucement, son corps s'abaisse vers votre visage, vous observez maintenant les traits fins du visage de l'homme, comme plus tôt bien que vous ne les voyiez pas très bien. Androgyne. Vous commencez presque à douter du sexe de votre tueur, pourtant, la force dont il fait preuve en soulevant son épée vous empêche tout doute.
Rapidement, la fraicheur revient à l'assaut, couvrant cette homme de baiser qui le font frissonner. La cape noir qui apparait sur son dos ne me fait ni chaud, ni froid. Pourtant.. L'impassibilité de ces traits m'empêchent de savoir pourquoi il reste là, lorsque je le vois mettre ma tête dans un magnifique rond de son épée, le contact de mon coup avec le fer me donne envie de partir. Si seulement j'pouvais. Lorsqu'il élève son bras, l'on peut presque voir le Shinigami en personne se régaler de l'âme de sa victime, entourer cet homme comme s'il était son unique porte vers le monde des vivants.
Aussi rapidement, le sang éclabousse les alentours, dont le ninja, tout autours de lui semble observer sa réaction. Qui se traduit en un seul mot. Aucune. La tête tombe contre le sol, le visage toujours aussi inexpressif du ninja observe cette tête avant de la prendre par les cheveux, sortant un parchemin sur lequel il repend le sang de la victime, il observe la tête se faire absorber par celui - ci. Un jet de feu réchauffe l’atmosphère, on peut à présent mieux observer cette homme.
Enfaite, nous constatons seulement que nous ne nous sommes pas trompé. Seul la, maintenant visible, pâleur de son visage, la beauté froide ainsi que l'animosité qui s'échappe de son être vous interpelle à présent. Il s'élève dans le ciel, couvrant celui - ci d'honneur à le sentir marcher sur ses fins courants d'aires. La grâce de ce geste est telle qu'il semble briller de la mono couleur blanchâtre de l'astre nocturne. Ces traits deviennent angéliques.. ou démoniaques ? Aucune idée. Cela dépend du point de vue. Il disparait brusquement dans la profondeur noir de la nuit.



La mort fauche. Elle fauche à tort et à travers. Peu lui importe. Ceux qu’elle a visés, elle va les chercher là où ils semblent le plus en sécurité.

Victime d'un passé pas très glorieux, voir même tout à fait merdique. Il s'est forgé un caractère qui lui permettra de ne plus revivre cette tristesse qu'on ressent lorsque l'on perd quelqu'un, cette tristesse qui vous supprime force et envie de vivre. On se repose sur la vengeance après ça, cette vengeance qui n'est pas non plus un sentiment très mélioratif pour ma personne. Héritant de mon père mon magnifique physique, il n'y a absolument rien qui me rattache à sa mère. Dommage. Prêt à tout pour ne plus jamais revivre ce jour où l'on perd tous, cet enfer, il s'est entrainé sans relâche pendant je ne sais combien d'année, acquérant cette puissance qui aurai rendu sa famille si joyeuse. Peut être que la tristesse et la nostalgie font que les membres des .. J'ai été jusqu'à perdre mon nom pour les oubliés, imaginez - vous cela. Mon père doit se retourner dans sa tombe. C'est à partir de ce jour - là qu'il acquiert ce caractère de merde, le stéréotype parfait de l'impassibilité, du connard voir même de l'enfoiré. Celui que l'on déteste, pour les plus intelligent, je vous invite à ne pas me juger, pour les plus envieux, à me comprendre, pour ceux qui ont vécu la même chose, à ce voir à travers moi. Imbu de soi-même, il ne laisse personne lui donner des règles, personne lui donner des conseils. On pourrait même dire qu'il ne s'attache à personne et que son défit c'est de tuer tous le monde. Froid et orgueilleux, il ne laisse aucun ninja qu'il croise en vie, le mythe de Shibo doit maintenir la peur de tous le monde. Où plutôt, montrer au monde ce qu'est "être ninja". De la merde, une vie de merde, sauf que quand on y est, la seul porte c'est la mort. Une fois que le désir ardent du combat est dans vos veines, impossible de l'ignorer, de le faire ressortir. On lui cède même des choses que l'on n'aurait du, on meurt à cause de ce désir qui s'éteint en même temps que notre pitoyable vie. Je veux changer ce monde, je veux tous changer, c'est pourquoi je suis encore en vie, c'est cette ambition qui me maintient en vie, qui me permet de me relever quand je tombe.
Mais qui peut simplement essayer de comprendre quelqu'un comme moi ? J'aime torturer, profiter de la douleur des personnes qui m'entourent. La puissance est mon plus grand amie, ma froideur ma petite amie et l'obscénité la femme de ma vie. J'aime fantasmer pour tuer, imaginer des morts les plus horribles les unes que les autres. Pour mes adversaires. Pour ceux qui cherchent la merde et qui ne sont pas assez fort pour me tenir tête, pour les grosses tapettes qui pourrissent de beau village comme Konoha et qui se disent puissant car ils habitent le pays du Feu. La volonté "nananyii nananyèreennt". Franchement, complètement dégouté de la puissance facile, je hais en général les Kekkai Genkei offert par le sens, rien de tel pour me faire sortir de mes gongs bien que j'en possède un aussi mais qui n'est pas transmis par le sang ! Je l'ai obtenu à l'arrache, à la dur ! Je n'aime pas rester au même endroit, la liberté c'est mon rêve, pouvoir aller où bon me semble quand je le veux ! Baiser par ci, baiser par là, violer peut être ? Certaine préfère ça et elles ont totalement l'droit. Profiter de la vie sans jamais s'attacher, toujours repartir en causant le moins de soucis possible, se faire oublier, tomber dans l'oublie ! Bien sur, on repart jamais sans une bonne cuite juste avant mais bon.. C'est secondaire ! Enfin non, la cuite c'est pas secondaire !Lorsque le masque d'impassibilité revient, tout change ! Absolument tout, y a plus de sourire, plus d'envie, plus de sentiment ! On devient un ninja. On respecte les règles, on ne fuit pas les ordres, on les respect. Aucune pitié. Shibo ne connait plus personne une fois ce masque sur le visage, il met tous les atouts de son côté, n'hésitant aucunement à se faire passer pour se qu'il n'est pas. La torture pour obtenir est monnaie courante dans sa vie, il connait tout ce qui fait souffrir * Montre moi le sourire de l'ange ! *.

Maintenant, lisez entre les lignes mes amis. Comprenez comme il le faut cette description, il s'est attaché, ce qu'un ninja ne devrait jamais faire. Une leçon. Devenir ninja aurait dû signifier quitter ces parents. Il ne l'a pas fais, il a souffert, il a frôlé la mort, ils sont mort. N'ayant plus personne à aimer depuis ce moment là, il ne s'est pas posé de question et à fais en sorte que plus personne ne l'aime. Ce qui explique ce comportement, cette froideur. Sans le savoir, il s'est habitué à ce comportement, devenant progressivement pire que le diable, tuant et méprisant. La torture n'étant pas encore au gout du jour mais je doute qu'elle n'arrive pas très rapidement dans sa vie.
L'orgueil.. Haute estime de soi-même. C'est une chose qui n'a jamais changé pour lui, il a toujours été ambitieux et à toujours fais passer ses envies avant celle des autres. Simplement car il a toujours pensé qu'elles étaient beaucoup plus importante. Cela fait une tache noir sur la description du ninja parfait, puisqu'il a le comportement, le sang froid mais pas l'obéissance. Dommage. Après tous, ils auraient tous aimé avoir un ninja ayant une telle puissance et obéissance. Il déteste l'obéissance, cela n'a rien à faire dans son comportement, toute personne osant lui donner des ordres ne vivra pas assez longtemps pour le dire à quelqu'un d'autre.
La loyauté n'a rien à faire dans le monde des ninjas, il n'est pas loyale. C'est impossible d'être loyale à quelqu'un quand on a ses objectifs, il n'aurait pas pus rester loyale pendant toute sa vie, de toute manière. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'idée. Si jamais il trouve qu'on le roule, qu'on fait des choses qu'il n'accepte pas, qu'il n'aime pas. Il n'aura aucun mal à se tourner vers vous, fixant de ses yeux vos mains, vos gestes. Faisant votre ultime jugement, trouvant vos failles avant d'en finir avec votre vie, ne souhaitant pas passez plus de temps sur votre cas. Jugeant qu'il y a beaucoup mieux à faire ailleurs.

Impétueux et grande gueule, il dit souvent ce qu'il a sur le cœur. Usant de la provocation lors de ses combats, gardant pour lui cette froideur qui lui permet de ne pas faire d'erreur. Aucun sentiment ne dépasse jamais un autre, il prend de la hauteur pour juger, pour regarder. Le jeune homme n'étant guère un adversaire facile, il déteste les personnes lâches ou faibles, les civiles sont des civiles, ils n'ont rien à faire dans une guerre de ninja. C'est du un contre un, le reste ne vaut pas la peine, enfin, quand il s'agit de protéger leurs vies, les humains sont très ingénieux. Je vous parle d'humain, parlons des dieux. Qu'une personne portant un telle nom se ramène devant moi et j'lui pète la gueule. Qu'importe le moyen que j'utiliserai, qu'importe ce que les autres en penseront, il ne vivra pas assez longtemps pour me nommer son pire ennemi, son plus grand danger et donc, Satan. Sa vie sociale, il n'a aucun problème de relation. Souvent, son silence attire, les hommes comme les femmes sont attirés par sa beauté, il le sait. La beauté de l'ange sur le démon. Difficile de choisir, l'ange déchu peut être ? Avec les idées qui habitent son être, c'est possible. Il ne fait que très peu de différence entre les deux, s’adonnant à des plaisirs charnelles interdis par l'église, par sa religion. Il n'en à guère, préférant profiter de la vie, des femmes, des hommes. Il ne cherche pas plus loin que le vide couille, le sexe quoi. Il ne peut se poser, donner gratuitement de la peur à des personnes qu'il quitte, ceux - ci croyant que c'est certainement la dernière fois qu'il le voit, etc..
Il aura même tendance à jouer, arborer ce sourire qui ne vous dit rien qui vaille, qui vous fait cette sensation dans le bas du dos. Vous vous sentirez observé sans savoir pourquoi, vous vous croirez fou, vous finirez par devenir paranoïaque. Et pourtant .. Je suis là, à côté de vous, je m'appellerai à ce moment là.. La mort. Rien chez moi ne vous dira quelques choses et pourtant je saurai tous de vous. Aucune haine n'est présente dans son être, il est juste la colère, la puissance. Il ne déteste personne, il tue car il aime ça, tous simplement. Pourquoi chercher une raison ? Comme il aime l'amour, il aime combattre, tuer, baiser. Rien de plus.
Comme tout homme qui se respecte, il a des rêves, des convictions ! Ainsi, il rêve de la guerre, une vrai, une quatrième ou même une cinquième. Il rêve de conquérir, une vrai conquête, un vrai combat ! Des tortures, des assassinats !


« L’histoire est écrite par les vainqueurs. »


Alors que le soleil se levait dans le monde des shinobis, des hurlements de douleurs pouvaient se faire entendre, ceux - ci cassaient malgré eux l'imposant silence de l'aube. Les rayons crépusculaires se posent partout dans le monde, tranchant de sa couleur les étendues gazeux qui couvraient le ciel, donnant à celui-ci sa magnifique couleur.. Celle du sang. Lorsque l'on essaye de trouver la cause de ses hurlements, on tombe sur une grande maison situé à l'écart dans les montagnes, près de Kumo. Un homme s'agite devant la porte, l'on devine immédiatement de quoi il s'agit. Il se jette avec rapidité à l'intérieur lorsque la porte qui le sépare de sa bien aimée s'ouvre avant s'arrêter nette devant sa femme qui lui jetait un sourire encourageant. Saisissant le gamin aux petits cheveux noirs, il ne peut empêcher une larme de couler, celle - ci parcourt lentement son visage avant de tomber sur celui du nourrisson qui fixe son père de ses yeux noirs. Pas un seul bruit n'est sortit de sa bouche depuis la fin de l'accouchement, une telle froideur était presque inquiétante chez un nouveau né et pourtant.. Caressant doucement la tête de son fils, couvrant de ses bras heureux et chaleureux son fils, il l'appelle doucement par ce qui deviendra plus tard son prénom. « Kuroi. »

Nous continuons de suivre ses deux personnes qui s'arrête un grand monastère situé dans les montagnes près de Kumo et du lieu de l'accouchement, la femme s'agenouille, croisant ses mains et prononçant des paroles à mi - voix. Cette femme est enfaite la grande prêtresse du pays, celle qui de ses yeux peut tout voir dans le monde. Ses cheveux blonds virevoltant aux grès du vent, elle se jette ensuite contre le torse de son marie qui est d'une beauté presque angélique, ses yeux noirs perçant, cette silhouette fine qui respire la sagesse et la puissance. Cette famille n'ignorait pas ce qui allait se passer, elle ne le pleurait pas, elle voulait simplement faire en sorte que cela se passe pour le mieux. Le nom du père, Hisato du clan Honoo, les plus grands utilisateurs de flamme du continent, personne ne les égales à ce niveau. La femme, son prénom nous est inconnu, on la nomme simplement Do-san.

Ils savaient tout, c'est pour cela que le village de Kumo fut près pour l'arrivée de leurs premiers Bijuu dont le réceptacle serait le fils bien aimé de la grande prêtresse. Cela permettra simplement de favoriser les liens avec ce village si peu connu. Les défenses en place et le sceau sur l'épaule du futur plus grand Shinobi du continent. Les autorités du village emmenaient tous les villageois dans un endroit caché et protégé de la folie destructice de Nibi no Nekomato. Celui - ci quitte lentement les ténèbres de l'horizon, nombre sont les personnes qui ne peuvent retenir des hoquets de surprise ou qui ne peuvent se retenir de trembler. Et pourtant.. Le village l'attend de pied ferme, le chat aux yeux jaunes et verts semblent les fixés de loin, il se met alors à galoper à travers les pleines, chaque pattes qu'il pose au sol causant un énorme tremblement de terre tandis que les flammes bleuâtres de sa fourrure brûlent les forêts les entourant.

Le chat se rapproche du village tant désiré. Les scelleurs se mettent en place, le sceau tant préparé des " huit divinités infernales" se met en place sur le sol. Le démon qui souhaitait alors démolir ce village qui avait l'audace de croire pouvoir lui tenir tête, la grosse erreur de la suffisance. Sa queue balaye les premières troupes envoyés contre lui, ses crocs se séparent et le jet de flamme qui en sort enflamme les murs et les forêts qui sont sur son chemin. Cependant, la lumière qui éclate dans l'être du Bijuu et qui l'oblige à pousser des hurlements qui en secouerait la terre ainsi que la bâtisse du Shinigami lui même montre que le sceau est au point et qu'il marche. Les flammes bleutés pénètrent dans le corps du garnement qui ne pousse aucun cris, aucun gémissement, aucun pleur... La vie lui sera difficile, il a l'air de l'admettre dès sa plus tendre enfance.

La suite de l'histoire se passe huit ans plus tard. Le garnement à donc neuf ans, ou presque.. Il sait tout sur Nibi, ses parents ne souhaitant pas le laisser dans l'ignorance si jamais ils arriveraient quelques choses, loin d'être une un acte idiot d'ailleurs. Si il y a une chose que Kuroi a compris, c'est que l'on vie rarement suffisamment longtemps, dans le monde des shinobis, pour profiter de celle - ci. C'est pourquoi, tôt dans sa vie, il souhaita partir. Il s'imagina souvent parcourir les contrées inconnus du monde, rédiger des romans sur l'aventure, sur les arts qui sont un peu partout dans le monde, il a d'ailleurs souvent entendu parler des Samourais et des Moines. Quitter le village était son rêve. Ce qu'il ne put faire, tous simplement à cause du traiter qui liait Kumo et le Jinshuriki de Nibi. Un pacte que sa mère avait été obliger de passer pour protéger le village des Nuages. Rien de tous cela n'aurait du se passé, le jeune garçon n'était au courant de loin et c'est pour ça que, loin de comprendre qu'il faisait la plus grosse erreur de sa vie, il mit entre les mains du hasard sa si précieuse vie.

C'est pour cela, qu'un chaud matin d'été, on ne trouva pas le petit monstre, ce gamin si froid avait quitté son village, pensant dur comme fer qu'il pourrait revenir après et que personne ne lui en voudrait. L'innocence d'un enfant. Pour être franc, il ne mit pas longtemps à revenir, il mit une semaine après cela, le froid et la faim le firent revenir à la maison. Malheureusement, trop tard. La disparition du chaton a fait le tour de Kumo et des contrats ont a nouveau été signer avec Kumo pour éviter que celui - ci n'anéantisse le village à la recherche du chat à deux queues, qu'elle ne fut pas la surprise du garnement lorsqu'il vit son père l'attendre, à l'entrer du village, calmement. Me foudroyant avec ces yeux si chaleureux habituellement, aucun sourire sur son visage d'habitude si enivrant.

Me prenant la main sans cacher son mécontentement, moi, le suivant sans cacher mon étonnement. La dureté de l'instant me prenait au dépourvu, je ne savais pas ce que je devais faire et pourtant .. Je m'interdis de poser la question, je suivis alors mon père pendant cinq longues journées, je ne dormis pas pendant cinq longues nuits, endurant mille et une souffrances pour me sortir du mauvais pas dans lequel je m'étais mis sans le savoir. A l'aube du Lundi de la semaine qui suit, le sommeil me gagna enfin, bien que cela n'était vraiment pas bon pour moi vu dans la forêt dans laquelle j'étais. Enfin, je me réveille quelques jours plus tard dans une chambre, les arbres et le soleil qui entoure la région ne me disent rien et pourtant, je m'y sens bien.. Surement l'odeur de la petite maison dans laquelle je suis qui me rappelle mon si bon et tant regretter chez moi ? Pourtant, maintenant que je n'y suis plus et que je ne pense plus avoir l'occasion d'y aller.. Que faire ?
    « C'est exactement ça la question mon fils.. Que faire ?! Où comptais - tu aller quand tu as quitté notre village ? Es - tu au courant que tu l'as condamné ? Kumo l'a attaqué, nous avons quelques morts mais la plupart ont suivit ta mère qui est partie loin vers le Nord ! Enfin, que souhaites - tu faire ? »
    « Et bien enfaite.. Je souhaitais poursuivre mon entrainement chez les moines pour ensuite aller vers les Samourai pendant que.. Maintenant que tu es là.. Tu m'entraineras à l'art des ninjas. »
    « Pourquoi les moines ? »
    « Je ne sais pas.. Ils m'attirent, les connaissances qu'ils doivent avoir, je veux en savoir plus sur eux.. »
Les mois passèrent, les années aussi. Le jeune garçon que l'on connait devient un adolescent puis un préadolescent. Il faisait maintenant partie de ce que l'on appelle "les grands". Doucement, tous ce qui l'entoure prenait un sens, les entrainements, les moines, les leçons, la géopolitique. Il en savait tellement sur le monde ninja que cela en était terrifiant pour les moines, la bibliothèque a été grandement utiliser par cet homme qui a réussit à découvrir le secret des moines qui s'entrainaient avec le Kage Bunshin afin de parfaire leurs connaissances dans le plus de domaine possible. Seulement, cette vie reculée de la société ne plaisait pas à Kuroi qui a aussi appris que cette vie n'était enfaite que mensonge, les moines se servaient de ce qu'ils vénéraient pour se rendre intouchable par tous ceux qui y croyaient. Il eut la chance de participer à de nombreuses prières et d'en obtenir ses propres idées qu'il ne changera pas car pour lui .. Ce n'est que la plus grande des vérités. Malheureusement, depuis longtemps le Honoo' avait compris qu'il n'avait pas sa place ici, serais - ce seulement car il abrite un démon alors qu'ils vénèrent des dieux ? Surement, mais surtout car la connaissance n'est qu'une partie de ce qu'il souhaite, la puissance et le pouvoir est l'autre partie. C'est d'ailleurs pour ça que, alors qu'un clone apprenaient une énième fois un bouquin sur la séparation de son corps et de son âme pour laisser celle - ci vagabonder, qu'un autre apprenaient encore une fois l'art de manier le Boken ( Bâton long ), il prit sa décision. C'était maintenant que ce jouer la suite de cette histoire !

Retrouvant son père à l'endroit où celui - ci lui avait donner rendez - vous, le jeune adulte lui donna la suite de ce qu'il souhaitait faire. Se rendant avec calme dans le pays du fer, celui des Samourai, de l'honneur... Il y a passa deux ou trois longues années, apprendre l'art du sabre et autre.

Il était cependant temps de retourner dans la civilisation. Kuroi maintenant âgé d'une vingtaine d'année, le jeune homme au sommet de sa forme perd contact avec son père qui jusque là le suivait partout. C'est une fois dans le village qu'il se referme dans la solitude et dans sa nature profonde, celle de Nibi. La colère et la perversité de la manipulation qui ont toujours habité son être l'assaillent maintenant. Le calme des civilisations antérieur lui permettait de maintenir son Bijuu au prix d'effort minime comparer à ceux qu'il doit maintenant donner alors qu'il n'est même pas encore dans le village qu'il souhaite. Rapidement, chaque utilisation du chakra, chaque fois que la puissance qui habite l'être du jeune homme se réveille pour entrer en ébullition, rien n'en sort bon mais le pire.. C'est les sentiments, la colère qu'il ressent malgré lui pour Kumo, ses parents, son peuple..

Ce ne fut que quelques années après, lors de ses vingt-quatre ans qu'il comprit. Il lui suffisait d'accepter cette facette de son être pour obtenir la tranquillité ainsi que la puissance tant désiré...



Équipement ♣ Ninja :
Il utilise une épée qui ressemble fortement à celle de Zabuza Momochi sans son tranche - tête et sans sa capacité spéciale ..





Spoiler:
 




Dernière édition par Shibo' le Ven 2 Mar - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shibo'

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/03/2012

Identité du Ninja
Expérience:
0/100  (0/100)
Âge: 26 Ans
Prime: Juunin Errant de Konoha

MessageSujet: Re: Shibo, l'être aimé !   Ven 2 Mar - 16:52

Désolé, je manque vraiment d'inspiration pour après le passage chez les Samourai et les Moines, j'aurais peut être du en mettre un peu plus mais bon.. Les présentations ne m'ont jamais réussit. Enfin, c'est finis, si cela ne suffit pas pour ce que je demande, j'en rajoute, à contre coeur, mais j'en rajoute ! e__e

Merci & Bonne journée/soirée.

PS : Si jamais cela ne convient pas, on peut toujours conclure avec un teste RP, j'ai le temps e__e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ogito Yagarashi
Rokudaime Mizukage ~ Ninja Écologiste
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 25
Localisation : A côté de chez mon voisin.

Identité du Ninja
Expérience:
100/100  (100/100)
Âge: 22 ans
Prime: /

MessageSujet: Re: Shibo, l'être aimé !   Ven 2 Mar - 18:30

Alors, tu as choisi Konoha, c'est donc Misaki qui se chargera de ta présentation.

Par contre, je tiens juste à te dire que je trouve que tu en demandes beaucoup, entre Nibi, le Enton, et le rang de ninja de rang S...
Je te demanderais donc de "baisser", si je puis dire, l'une de ces trois capacités



<< Invité, notre combat sera certainement le dernier de ta vie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-agari.forumactif.org
Shibo'

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/03/2012

Identité du Ninja
Expérience:
0/100  (0/100)
Âge: 26 Ans
Prime: Juunin Errant de Konoha

MessageSujet: Re: Shibo, l'être aimé !   Ven 2 Mar - 18:37

Hum.. Je laisserai Misaki trancher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Hinari
Rokudaime Hokage / Tigresse féroce ♥
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/07/2011
Localisation : Fuck.

Identité du Ninja
Expérience:
100/100  (100/100)
Âge: 28 ans
Prime:

MessageSujet: Re: Shibo, l'être aimé !   Ven 2 Mar - 20:16

En effet, je pense qu'il va falloir faire un choix entre les trois.
Je te propose de garder Nibi et le Enton, qui s'accordent bien. Dans ce cas, tu seras un simple jonin.


Reine SM de Naruto no Agari ~

Dream On - Glee cast version [Misaki Theme]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1389265059724.2052669.1
Shibo'

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/03/2012

Identité du Ninja
Expérience:
0/100  (0/100)
Âge: 26 Ans
Prime: Juunin Errant de Konoha

MessageSujet: Re: Shibo, l'être aimé !   Ven 2 Mar - 20:35

Ça me va ! N'oublie pas que je suis un Juuunin ERRANT de Konoha e__e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Hinari
Rokudaime Hokage / Tigresse féroce ♥
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/07/2011
Localisation : Fuck.

Identité du Ninja
Expérience:
100/100  (100/100)
Âge: 28 ans
Prime:

MessageSujet: Re: Shibo, l'être aimé !   Ven 2 Mar - 20:54

Bien. Cela ne veut pas dire que tu ne seras pas préposé aux missions.
Tu es validé.


Reine SM de Naruto no Agari ~

Dream On - Glee cast version [Misaki Theme]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1389265059724.2052669.1
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shibo, l'être aimé !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shibo, l'être aimé !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Aimé Césaire est mort.
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
» Hommage à ma Fripouille bien aimée
» « j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes, et construire un empire juste pour ton sourire ... » 06.07.11 - 16h45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari :: Votre Personnage :: I. Fiches de ninjas :: . Fiches validées-
Sauter vers: