Poursuivez votre nindo, dans un monde où la paix est encore loin d'exister...

Partagez | 
 

 Présentation du Rokudaime Kazekage, Shigeru Minomura, le Phénix aux Flammes Pures

Aller en bas 
AuteurMessage
Shigeru Minomura
Rokudaime Kazekage, Maître Pervers & Alcoolique
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 29/07/2011
Age : 24
Localisation : Cherchez dans une taverne

Identité du Ninja
Expérience:
100/100  (100/100)
Âge: 24 ans
Prime: /

MessageSujet: Présentation du Rokudaime Kazekage, Shigeru Minomura, le Phénix aux Flammes Pures   Ven 24 Fév - 22:10


Minomura ♣ Shigeru


24 ans ♣️ Sunagakure no sato ♣️ Katon, Doton et Fûton + Sunaton (Doton + Fûton) ♣️ Rokudaime Kazekage

Physique ♣️ Ninja :

Sa particularité est d’avoir les cheveux blancs, lesquels sont très longs et souvent attachés en une sorte de natte non torsadée. Cela vient de la couleur de son chakra et, par extension, des flammes qu’il dégage – c’est de là que vient son surnom. En effet, ceux qui descendent d’Anda Minomura possèdent tous cet attribut physique, comme son père ou son frère. Son teint est assez pâle, et met en valeur le violet de ses yeux.
Niveau taille, il est dans la moyenne supérieure masculine. Lorsqu’il n’est pas en mission, Shigeru porte une tenue dans des tons gris-bleu et blanc, et une longue cape blanche en trois parties qui sort de sous sa veste. D’ailleurs, cela peut vous sembler une tenue chaude pour un pays tel que Kaze no kuni, mais il n’en est rien. En effet, cette tenue est faite dans un matériau laissant circuler le moindre courant d’air, de manière à rafraîchir son porteur. Des rumeurs courent comme quoi, dans le prochain modèle, il y aurait un circuit réfrigérant intégré, mais ce ne sont bien sûr que des rumeurs. Pour en revenir à nos oignons, cousu dessus, au niveau du cœur, se trouve le symbole de son Clan : des flammes d’or, symbolisant l’âme, et un katana noir comme l’onyx, et cela dessiné et cousu de telle manière que l’on ne pouvait deviner si les flammes devenaient le katana, ou si le katana se fondait dans les flammes. Cela était fait pour symboliser la Voie de l’Union, si chère au Clan Minomura.
Mais rassurez-vous, jeunes damoiselles, Shigeru est quelqu’un de très séduisant. Et le pire, c’est qu’il en est conscient. Méfiance méfiance.


Caractère ♣ Ninja :
Avant, Shigeru était un buveur invétéré, qui courait sans cesse après les femmes et enchainait les histoires d'une semaine. Son train de vie était pour le moins... Il n'était pas très sage. Il était jeune, et était insouciant. Bien que toujours jeune, il est aujourd'hui très différent.
Son évolution a commencé lorsqu'il est devenu Kazekage. Shigeru a compris qu'un leader ne pouvait se permettre de donner à son peuple et ses hommes l'image d'un monarque décadent. Cela serait perçu, par eux et les puissances extérieures, comme un aveu de faiblesse. C'est pourquoi il est devenu bien plus réfléchi que ce qu'il était avant, bien plus calme et posé. Plus digne de son poste, en quelque sorte, et il n'avait rien à envier aux autres Kage.
Comment perçoit-il son devoir en tant que Kazekage ? Eh bien, c'est d'abord un honneur d'avoir été choisi pour guider Suna dans le monde. et pour ce faire, il doit permettre à son peuple de vivre dans un monde en paix sans manquer de rien. Cela nous amène à son idéal, car oui, Shigeru est un idéaliste. Il rêve d'unifier le continent, par la force ou la diplomatie, pour permettre à Suna de connaître son épanouissement final.
Shigeru est également à l'écoute de chacun, prenant en compte chaque avis. Les décisions qu'il prend sont celles qu'il juge justes. Il n'a à imposer une décision que très rarement. En effet, il essaie le plus souvent de convaincre son ou ses interlocuteurs du bien-fondé de celle-ci. N'oubliez pas que c'est un séducteur, qui sait enflammer, ou au contraire calmer, un auditoire. Ses paroles sont tout autant dangereuses que ses lames, et encore plus depuis qu'il est Kazekage.

Histoire ♣️ Ninja :



La légende d’une femme, d’un clan, d’un peuple, d’un monde


Minomura… Le clan qui venait d’ailleurs. Aujourd’hui, à Suna, en voir est normal. Mais il fut un temps, ce clan n’existait pas… Du moins, pas dans ce monde.
Quelques grands penseurs aujourd’hui morts avaient parlé de mondes parallèles. Bien sûr, on les croyait point et pourtant, ces derniers avaient raison.


Minomura no Rakuen’ no Sekai, le Monde du Paradis des Minomura. Ainsi le nomme-t-on aujourd’hui. Avant, il portait un autre nom, lequel a été perdu dans les limbes du temps.
Anda Minomura, Déesse des Katanas, selon la mythologie clanique, et Fondatrice dudit clan. Auparavant, ce monde nommé Paradis ne l’était pas. La guerre et la haine déchiraient les peuples. Jusqu’au jour où, lors d’une bataille cataclysmique, la quasi-totalité des êtres « pensants » disparut. Devant un tel spectacle, et ne comprenant qu’après coup la folie de leurs actes, les Hommes firent la paix entre eux, ainsi que les Katanas.
Qui étaient les Katanas ? Des êtres ayant une forme humaine, mais pouvant adopter la forme d’un katana s’ils le désiraient.
Comprenant que la reconstruction de leur monde ne pourrait être faite que si tous étaient unis comme un seul peuple, Anda Minomura, la personne reconnue pour être la plus grande guerrière de ce monde, proposa aux Katanas d’être leurs armes et leur conscience. Ceux-ci trouvèrent l’idée bonne, car leurs talents seraient ainsi utilisés, mais la fierté de ce peuple les empêcha d’accepter sans mesurer la force des convictions d’Anda. Les Katanas se réunirent et choisirent comme champion Fusazane. Leur combat dura sept jours et sept nuits.
Acceptant ses idées, et ébloui par son éclatant victoire, les Katanas la reconnurent également comme Déesse, et suivirent la Voie de l’Union qu’elle préconisait. Anda Minomura et Fusazane devinrent ce premier couple Homme-Katana.
Les années passèrent, et le monde avait recouvré sa beauté d’avant le Chaos, et même plus encore. Tous les hommes et les femmes de ce monde étaient devenus des Minomura, et tous étaient liés jusqu’à la mort avec un Katana, lequel choisissait son Lié.
Un jour, une porte fut ouverte par un Minomura, Hikari. Cette porte donnait sur le monde des shinobis. Un monde en guerre malheureusement, déchiré entre d’innombrables clans. Des Minomura partirent dans ce nouveau monde, tout en gardant contact avec l’ancien, et conclurent une alliance avec des clans vivant dans les déserts, les aidant dans la conquête de leur territoire.
C’est ainsi que les Minomura devinrent un clan de Suna.



La jeunesse


« Bien, je vous ai fait un résumé des origines de notre clan, mais vous trouverez l’histoire complète dans la bibliothèque, compris ? »


Shigeru se leva et s’étira, imité par son frère cadet, Kinsuke, et regarda Mareo, leur sensei particulier au sein du clan.


« Franchement, Mareo-sensei, ces cours après l’Académie sont une véritable torture. On préfèrerait aller voir des f… Des flûtes chez le marchand… »

« Shigeru-kun, dois-je vous rappeler que vous êtes l’héritier de ce clan, et que votre frère est appelé lui aussi à exercer d’importantes fonctions au sein de notre clan ? Vous êtes des Minomura, et les descendants directs de la Déesse Anda, soyez-en un peu dignes… Ah ! Où sont-ils encore passés ?! »



Malgré leur flagrant manque d’intérêt pour les études, tant à l’Académie des Ninjas de Suna que dans leur clan, son frère et lui étaient parmi les meilleurs élèves. Ce qui n’empêchait pas leurs professeurs de les réprimander sérieusement pour le désordre qu’ils causaient durant leur cours, au grand dam de Mareo et aussi, de leurs parents.
Bien que jeunes, les deux Minomura étaient déjà intéressés par les belles choses, comme les représentantes de la gent féminine, qu’ils allaient voir dans les bains du village, officiellement le marchand de flûtes.

Ils décrochèrent leur diplôme à douze ans et furent séparés pour la première fois dans deux équipes différentes. Ce fut dur pour les deux nouveaux Genins, car jusqu’à présent, ils avaient tout partagé, mais ainsi était fait le monde. Shigeru s’était retrouvé avec un garçon de son ancienne classe, Kenji Omido, et une belle inconnue pour lui, Hanako Nami. Inconnue qui ne le resta pas longtemps d’ailleurs. Le trio avait été placé sous la responsabilité d’Akio Tsubu. Il régnait une excellente ambiance dans l’équipe, même si Hanako collait quelquefois des baffes, méritées d’ailleurs, à Shigeru, sous les éclats de rire de leur sensei et de Kenji.
Nous passerons sous silence les missions effectuées, car celles attribuées aux bleus sont largement connues.
Un an plus tard, eut lieu l’examen Chûnin, mais Shigeru abandonna à la dernière épreuve, pour la simple et bonne raison qu’il aurait dû y affronter son frère. Ce dernier abandonna aussi. Leur père, Shigeki, fut certes déçu, mais les félicita. Il est vrai que les shinobis ne devaient pas laisser transparaître leurs émotions, et oublier tout lien familial, selon la loi, mais un Minomura ne pouvait pas se battre avec un autre Minomura, n’en avait ni le droit, ni l’envie. Mais six mois plus tard, les deux frères devinrent Chûnin. C’était un tournant important dans la vie d’un ninja, mais encore plus pour un Minomura. En effet, il devait alors passer la Cérémonie de l’Union, durant laquelle un Katana le choisirait et accompagnerait ses pas, vivrait avec lui nuit et jour jusqu’à sa mort.

Le Gardien de la Porte était un Minomura chargé de l’ouverture, du maintien, et de la fermeture de Rakuen’ no Seimon, la Porte du Paradis. Lorsque le jour de la Cérémonie arriva (elle avait lieu deux fois l’an), la porte fut ouverte et, pour la première fois de sa vie, Shigeru pénétra dans le monde de ses ancêtres, siège du pouvoir du clan, malgré que l’actuel Seigneur, son père, préféra diriger depuis la propriété clanique de Suna.
Ce monde était à l’opposé de Kaze no kuni. Ici, les forêts étaient de partout, il y avait des espèces d’animaux qu’il n’avait jamais vu dans son désert. Les lacs immenses le changeaient des oasis… Ce fut un véritable dépaysement pour le jeune ninja, son frère, et les nouveaux Chûnins du clan.
La demeure principale du clan entourait une montagne dont le sommet se perdait dans les nuages. Après avoir pénétré à l’intérieur, et parcouru un long couloir aux allures d’avenue, on débouchait dans la Cour Principale, orientée vers le Nord, vers la montagne. Un escalier était taillé sur cette face de la montagne, et partait de ladite Cour. Son père alla se placer un mètre environ devant le début de l’escalier, et se tourna vers eux. Les sept jeunes Minomura lui faisaient face. La totalité du clan, hormis ceux restés pour garder la propriété de Suna et la Porte, étaient rassemblés derrière eux.



« Mes Sœurs, mes Frères, mes Filles, mes Fils, nous sommes rassemblés ici pour la Cérémonie de l’Union de sept des nôtres, j’ai nommé Eriko, Naomi, Mikie, Ami, Aichi, Shigeru et Kinsuke Minomura. Aujourd’hui, ils sont encore seuls. Demain, ils seront des Liés. Vous sept, faîtes-vous le serment de protéger et servir notre clan, de lui faire honneur, et de ne pas tomber dans la présomption de vous croire fort sans les Katanas ? Jurez-vous de ne point déshonorer notre Déesse et Fondatrice Anda et son Lié, Fusazane ? »


Les sept « solitaires » prirent la dague cérémonielle en argent qui pendait à la ceinture blanche de leur kimono, également blanc, et la levèrent contre leur cœur, avant de déclarer en chœur :


« Par le sang qui coule dans nos veines, par le cœur qui bat dans notre poitrine, par notre âme lié au Rakuen’ no Sekai, nous le jurons, Ô Déesse Anda et Fusazane, son Lié. »

« Etes-vous prêts, mes Filles et mes Fils ? »

« Nous sommes nés seuls, nous mourrons seuls, et nous renaîtrons Liés. »



Shigeki Minomura se retourna et s’agenouilla face aux escaliers, lesquels étaient entourés par deux statues, l’une d’une femme, Anda, et l’autre de Fusazane.


« Ô Déesse des Katanas, Ô Fondatrice du Clan Minomura, Anda Minomura-sama, Ô Grand Fusazane, Premier des Liés ; moi, Shigeki Minomura, Seigneur et Père-Protecteur du Clan, Gardien de la Voie de l’Union, au nom de cette Voie et de vos Divins Préceptes, vous demande d’accueillir vos sept Filles et Fils en votre Sanctuaire. »


Les deux statues s’irradièrent alors de lumière, ainsi que les escaliers. Shigeki s’écarta, et leur fit signe de passer. Les sept entreprirent alors l’ascension de la montagne et montèrent, montèrent, montèrent, des heures durant, avant d’arriver au sommet. Vers ce qui semblait être le centre, se trouvait un temple. Ils se regardèrent tous, chacun se demandant ce que leur réservait au juste cette Cérémonie, avant de se décider à pénétrer à l’intérieur, sans un mot. A peine passé la porte, son frère et ses cousins disparurent. Shigeru les appela, mais seul se présenta un homme portant une robe bleu et or, la tenue des Prêtres de la Voie.


« Où sont-ils tous passés ? »

« L’heure n’est pas venue pour toi de le savoir. Nous nous trouvons ici sur la Montagne du Renouveau, là où notre Déesse Anda et Fusazane s’unirent après leur combat. Et c’est ici que tu vas te Lier toi aussi, Shigeru Minomura. Approche-toi. »



Ce qu’il fit, et il se retrouva au bord d’une sorte de puit d’où émanait une sorte d’énergie de couleur bleue azur. Il regarda le Prêtre, qui acquiesça de la tête. Sentant la peur lui tenailler le cœur, Shigeru avala sa salive et sauta à l’intérieur avant de trop hésiter. C’était donc cela, la « Mort » avant l’Union ?


Ma vie avec Sayuri


Etrange. Shigeru reposait sur une herbe douce et fraîche. Son regard se porta vers le haut, et il eut la surprise de voir qu’il était dans une grotte. Il n’y avait d’ailleurs aucune trace de l’espèce de tunnel qu’il avait traversé. Et encore plus étrange, la grotte était éclairée comme un extérieur en plein jour, mais il n’y avait aucune source de lumière. Etait-il au cœur de la montagne, ou… Ailleurs ?
Shigeru se leva, et se dirigea vers une sorte de monolithe blanc vers ce qui semblait être le centre de la grotte. Pris d’une inspiration soudaine, après plusieurs minutes de réflexion, il y posa la main…Mais rien ne se passait. Peut-être lui fallait-il se faire reconnaître par le monolithe. Idée saugrenue, certes, mais tout sortait de l’ordinaire ici. Il y déversa donc son chakra, et cela sembla faire réagir la pierre. Elle… Elle buvait son énergie au fur et à mesure qu’il la déversait. Lorsqu’il retira sa main, il attendit la suite. Mais là encore, rien ne se passait.




« … Comment je vais sortir d’ici, au fait, moi ? Parce que ça n’a pas l’air de marcher, son truc… »

« Un peu de patience, jeune Shigeru. Je voulais être belle pour notre première rencontre. »

« Que… »



Shigeru se retourna, et là où il n’y avait personne, se trouvait une femme magnifique.
Spoiler:
 


« Assurément, vous l’êtes… »

« Petit flatteur va, mais tutoie-moi donc. Après tout, nous sommes amenés à vivre ensemble à partir de maintenant. Je m’appelle Sayuri, la Rose d’Ebène. Ta Liée. »

« Shigeru, fils de Shigeki… Et je n’ai pas de surnom, hormis celui de Jeune Voyeur… »

« Tssss, toute une éducation à refaire… »



Sans doute plusieurs heures s’écoulèrent durant lesquelles ce nouveau couple apprit à se connaître. Sayuri était drôle et vive d’esprit, mais savait aussi se montrer sage. Leurs deux caractères s’emboîtaient parfaitement, bien qu’elle se montrât exaspérée de voir les « vices » qu’il avait, à savoir courir après la gent féminine. De toute façon, il ne pouvait rien lui cacher, leurs deux esprits ne faisaient qu’un, et ils pouvaient d’ailleurs communiquer par la pensée quand elle avait une forme humaine, et ce mode de communication était obligatoire lorsqu’elle avait sa forme de katana.


« Puisque nous parlons de cette forme, il est temps que je te la montre. Après quoi, nous retournerons au-dehors. »


Et elle se transforma, et sa forme de katana était aussi belle que sa forme humaine. La poignée était noire et pourpre, et la garde était une rose entièrement pourpre, tandis que sa lame était noire avec des symboles de la même couleur que la garde. Son tranchant était…


*Mortel, n’est-ce pas ?*

*Tu serais ce que l’on appelle une femme fatale… Du moins, si tu étais humaine*

*Je suis suffisamment fatale pour n’importe qui sous mes deux formes, sauf pour toi, bien sûr, rrrh*

*J’en suis flatté… Mais que siginifiait ce « rrrh » à la fin ? Dois-je croire que…*

*Ne va pas te faire des idées !*



Le voyage dans le « tunnel » eut de nouveau lieu, et ils se retrouvèrent dans le temple, mais le Prêtre avait disparu. Lorsqu’il sortit, il ne vit nulle trace de ceux qui étaient montés avec lui. Il redescendit donc l’escalier, et arriva enfin à la Cour. Celle-ci était vide, hormis son père, sept Prêtres, et ses six Frères et Sœurs. Mais vu l’étendue de celle-ci, elle était effectivement plus que vide. Son père lui sourit, et une étincelle de fierté passa dans ses yeux. Son père leur parla à nouveau, mais Shigeru était trop occupé à essayer de parler avec Sayuri pour l’écouter. Il dut s’en rendre compte, mais ne dit rien. Ce n’était pas un jour à gâcher avec une petite réprimande. Il était un véritable Minomura, à présent, de fait, et plus seulement de nom.

******

Comment avait-il fait pour se retrouver Jûnin à quinze ans ? C’est vrai que d’autres, beaucoup plus jeunes, avaient atteints ce grade, mais il n’avait pas eu l’impression de vraiment mériter ce grade. Surtout que, sans Sayuri pour lui servir d’arme pendant un combat, ou pour lui faire remarquer que tel ou tel détail de son plan n’était pas bon, il serait déjà mort, et ses coéquipiers avec lui. Ce fut sans doute à ce moment-là qu’il prit vraiment conscience de l’importance de cette Katana dans sa vie… Malgré son habitude d’e le déranger à l’improviste.


*Shigeru, le soleil se lève d’ici une heure, ne sois pas en retard pour ta mission.*

*Grmbl, justement, il me restait encore une demi-heure de tranquillité*

*Et quelle meilleure tranquillité que dans les bras d’Akio ?*

*… Alors d’une, nous n’avons rien fait, et de deux, cela ne te regarde pas !*

*Mouais.*

*Jalouse.*

*… Non… C’est faux…*



Réveillé pour réveillé, autant se préparer à sa mission, effectivement. Shigeru embrassa le front d’Akio, repoussa les draps, et se leva. Il s’habilla, lui laissa un mot, et sortit en direction de la Porte Nord. Il devait y retrouver un autre Jûnin, ainsi que deux Chûnin. Son homologue et un des deux subalternes étaient des membres du SRS, le Service de Renseignement de Suna. Leur mission était une mission de reconnaissance, collecter des informations sur les frontières de Kawa, leurs défenses… Ce genre de choses en somme.



« Oh ! Kenji-kun ! Je ne savais pas que tu étais entré au SRS. Je suis fichtrement content de te revoir. »

« Ce genre de chose ne se crie pas sur les toits, mon vieux. Tu m’as bien manqué toi aussi. Toujours aussi… Intéressé par la beauté féminine ? »

« Intéressé, non. Mais… Passionné, oui. »



Son ami rit, mais ils furent interrompus dans leurs retrouvailles par l’arrivée de leurs deux autres coéquipiers, Benkei Umiya, leur médecin, et Gen Suishi, l’autre kunoichi du SRS. Les ordres de mission furent rappelés, et tous partirent en direction de Kawa no kuni.

Quelques jours plus tard

« Ffff, on s’ennuie, Shigeru. Il y en a encore pour longtemps ? »

« Ca dép… Mais que fiches-tu ici ? Personne ne doit te voir. »

« Je voulais prendre l’air. »

« Moi qui te prenais pour quelqu’un de sérieux. Tu devrais reprendre ton autre forme et… Ooooh, que c’est beau, ça. J’ignorais que Kawa no kuni possédait d’aussi magnifiques montagnes. Puis-je toucher ce doux territoire ? »

« Même pas en rêve, pervers. »

« … »



D’un point de vue pratique, elle avait repris sa forme de katana, mais il y avait encore quelques secondes, Shigeru se fichait complètement du point de vue pratique. Bon gré mal gré, le ninja but une gorgée d’eau et repartit étudier les mouvements des gardes-frontières.


La conscience de la mort


Quartier Général des ANBU de Suna – Section Recherche et Elimination de Nukenins


Des années avaient passés, depuis cette mission-là, et tout le monde avait fait du chemin. Kenji, après avoir dirigé la Première Direction Générale, le renseignement extérieur, du SRS, s’était retrouvé Directeur-Adjoint dudit SRS, et remplaçait son Directeur au Conseil. Promotion plus que rapide pour un aussi jeune ninja – il avait le même âge que Shigeru – mais son intelligence et sa sagacité avait été reconnus par ses supérieurs. Akio, elle, avait intégré les Gardes-Frontières, mais avait mis fin à leur relation, ne supportant pas le caractère beaucoup trop libéral de Shigeru. Kinsuke et lui travaillaient à la même section des ANBU, mais affectaient de ne pas se connaître. L’anonymat était primordial ici. Les deux frères dirigeaient chacun quatre hommes et femmes. Kinsuke avait pris, pour nom de code, Faucon, et Phénix était celui de Shigeru.


« Phénix, Faucon, dans mon bureau, nous venons de recevoir des ordres de Kazekage-sama. »


C’était une mission « simple », dans le jargon ANBU, autrement dit, une assez difficile. Huit « neufs » Nukenins en route pour Kyohi selon les Gardes-Frontières. Le but de la mission était de les intercepter, et de les anéantir. Ils acceptèrent la mission, et se mirent en route vers le nord. Pour plus de discrétions, ils décidèrent de se séparer en deux équipes de cinq. Ils venaient d’un pays à l’ouest, et longeaient la frontière entre Iwa et Suna. Normalement, et sans traîner, ils devraient les intercepter à mi-chemin.


« Ici Colombe, j’ai un visuel sur eux. Ils devraient arriver dans dix minutes. »

« Reçu, reviens sans te faire repérer, Colombe. Des nouvelles de l’équipe de Faucon ? »

« Négatif. En retour. »

« Plus un bruit, et vérifiez vos planques. Nous aurons terminé cette affaire avant l’arrivée de la Team Faucon. »



Bien sûr, tout le monde savait qu’il n’en aurait guère ainsi, mais ce genre de chose faisait du bien à entendre. Les dix minutes passèrent, et effectivement, du bruit se fit entendre.


« Go ! Go ! Go ! »


Une explosion secoua les lieux, et les ANBU lancèrent leur attaque. Le plan de bataille était divisé en plusieurs parties, mais aucun de leur piège à plusieurs ressorts ne marcha. Fort heureusement, la Team Faucon arriva pour leur prêter main-forte. Ces fichus déserteurs n’étaient pas des bleus. Au moins des classes A, voire S. Leur piège de secours, mis en œuvre par Colombe et Serpent, en emporta un dans la tombe, mais Serpent fut blessé et mis hors d’état de combattre. Désormais, seul le combat pourrait les arrêter. Shigeru et Kinsuke, qui avaient élaborés le plan, savaient qu’il finirait fatalement ainsi, mais ils avaient cru pouvoir en éliminer plus qu’un seul.


« Faucon, avec moi, le salopard à la grande hache semble être le plus dangereux. A tous les autres, choisissez-vous un ennemi, et éliminez-le. »


Dangereux et fort comme un bœuf. Shigeru avait failli en lâcher Sayuri lorsqu’il para une attaque avec celle-ci. Mais il n’arrivait pas à se concentrer totalement sur le combat. Il s’inquiétait pour ses camarades, et ne pouvait s’empêcher de regarder du coin de l’œil leur combat. Son cœur se serra lorsqu’il vit Salamandre tomber dans une gerbe de sang.


« Shigeru ! »


Dans le feu de l’action, Kinsuke en avait oublié les règles de l’anonymat. Leur adversaire s’était rendu compte du manque d’attention de Shigeru, et avait lancé une attaque, qu’il n’aurait guère le temps de parer. Son esprit se focalisa alors sur la mort. Allait-il mourir ici ? Sans avoir accompli sa mission, ni sans avoir su protéger la vie des siens ?

******

Il s’était mis à pleuvoir. Chose rare ici. Comme si la Déesse Anda pleurait la mort d’un Minomura. Son masque fut retiré par un camarade, en dépit du règlement, et un visage entouré de longs cheveux blancs et aux yeux violets apparus. Le masque du combattant tombé représentait un faucon. Tremblant, et contenant à grand-peine ses sanglots, Shigeru se releva. Il sentait dans son esprit Sayuri qui tentait de le réconfortait. Mais il ne pouvait se laisser aller à sa peine, pas maintenant.


« Comment… Comment allez-vous ? »


Une voix de femme lui répondit. C’était Chat.


« Salamandre et Ours sont morts, chef. Et Serpent n’a pas survécu à ses blessures. »

« Pardonnez-moi. Je n’ai pas su préserver leur vie… J’ai échoué dans mon rôle. »

« Vous n’y pouviez rien, chef. Nous avions affaire à une forte partie. »



Mais rien de ce qu’elle disait ne dissipait les sentiments qu’il ressentait.

Minomura no Rakuen’ no Sekai – Chapelle de l’Union

Hier, il enterrait ses coéquipiers. Aujourd’hui, il enterrait son frère jumeau. Sa mère pleurait, et son père faisait d’immenses efforts pour rester digne, comme le demandait son rang. Mais ce dernier était ravagé par la peine, car un père ne doit normalement pas survivre à ses fils.
A la fin de la célébration, après que le corps de Kinsuke eut été transporté dans la crypte de la Lignée d’Anda, Shigeru priait à genoux devant la tombe de son frère et de son Lié, sur laquelle les statues les représentant n’avait pas encore été taillée. Sayuri était à ses côtés, sous forme humaine, mais ne disait mot.



« Shigeru… »

« Pardonnez-moi, père. Je n’ai pas su protéger mon frère, ni mes autres frères d’arme. J’ai échoué dans mon rôle de chef d’unité, de frère aîné, et d’héritier. Je… Laissez-moi renoncer à… »

« Espèce d’imbécile ! Crois-tu que ton frère, et tes camarades, aimeraient te voir te morfondre ainsi ? Etre shinobi n’est pas sans risque. Nous mourrons tous un jour ou l’autre. Je ne te dis pas de les oublier, mais honore ceux qui sont morts en continuant d’avancer, en chérissant leur souvenir sans vivre dans le passé. Seuls les lâches abandonnent après une épreuve difficile, et je sais que mon fils n’est pas un lâche. Tu es un Minomura, de la Lignée Divine, et tu n’as pas le droit de nier cela. Tu reste mon héritier, et ta tâche, que dis-je, ton devoir, sera justement de protéger chaque femme, homme, ou enfant de notre clan, ainsi que de tous ceux dont tu pourras avoir la responsabilité. C’est ce qu’aurait voulu ton frère. Kinsuke n’aurait jamais accepté que tu renonces. »


Sunagakure no sato – dans une taverne

« C’est la première fois que je te vois dans une taverne sans femme dans tes bras… Bien que je sois assise en face de toi. »

« Sayuri… »

« Mh, oui ? »

« Mon père a raison. Ce serait cracher sur leur mémoire que de ressasser tout ça sans rien faire. Tout comme je protégerai mon clan lorsque j’en hériterai, je veux protéger les habitants de Suna. Je veux devenir Kazekage. Au nom de Kinsuke, et de Salamandre, Ours et Serpent. Au nom des shinobis et civils de ce village. »


Car ce qui est mort ne saurait mourir, mais se lève à nouveau, plus dur à la peine et plus vigoureux
(Citation extraite du Trône de Fer, de George R.R. Martin)



Cela faisait trois ans que Kinsuke avait été enterré, et six mois que son père lui avait laissé sa place. Une maladie s’était déclarée quelques temps après les funérailles de son frère, et avait progressé très rapidement. Ne pouvant plus régner, bien qu’étant encore en vie, il avait donné son accord pour que Shigeru devienne le Seigneur-Père du Clan, et tous les titres allant avec. De ce fait, il avait quitté les rangs des ANBUs, car son anonymat aurait été mis en péril. Il jouissait tout simplement de trop de notoriété, et les gens aux cheveux blancs et longs, avec une voix jeune, était extrêmement rares dans le village.
Quelques temps plus tard – il avait alors 24 ans – le Godaime Kazekage, Sabaku no Gaara, démissionnait de son poste, mais comme l’affaire se passa durant une mission, Shigeru ne sut guère ce qui s’était passé et, trop occupé à son retour à gérer quelques affaires claniques, n’eut pas le loisir de se renseigner sur le fin mot de l’histoire.



« Shigeru-sama, le Conseiller Omido Kenji désire vous voir. »

« Fais-le entrer, Masauji-kun. »



Shigeru reçut son ami dans le bureau qu’avait jadis occupé son père, et l’invita à s’asseoir autour d’une tasse de thé.


« C’est la première fois que tu viens me voir, Kenji-kun, et tu portes en plus tes vêtements de Conseiller. Tu as sûrement quelque chose à me demander. »

« Oui, je ne viens pas pour parler du bon vieux temps. Comme tu le sais, le Godaime a démissionné. Je sors d’une énième réunion avec le Conseil pour décider de qui sera notre prochain Kazekage. Plusieurs noms sont apparus, dont le tien. La majorité a décidé de te proposer le poste de Rokudaime Kazekage. Acceptes-tu ? »

« As-tu souligné le fait que… »

« Non… J’ose espérer que tu changeras cette partie de ton caractère… Mais sans doute me fais-je des illusions… »

« Hahaha. Si tu entendais Sayuri, parfois… »

« Qui est Sayuri ? »

« C’est moi. »



Équipement ♣ Ninja :
Sayuri, lorsqu'elle est sous forme de katana, un ancien katana des ANBUs, des shurikens et des kunais, parchemins explosifs (assez peu) et une bouteille de saké, ou autre alcool dans le genre.


Si votre personnage est un personnage du manga, vous serez dans l'obligation de nous faire un test rp, et l'histoire sera facultative (après tout, nous la connaissons tous plus ou moins). Cependant, si vous avez un personnage inventé, vous pourrez alors choisir entre écrire un test RP ou l'histoire de votre personnage (l'histoire sera de toute manière dans ce cas là un test RP...)
En ce qui concerne le Test RP, le sujet n'est pas imposé. Vous êtes libre d'écrire ce que vous voulez, un combat avec un ennemi, une balade en foret, etc. Peu importe car de toute façon, ce RP ne sera pas prit en compte dans l'histoire.



Spoiler:
 




Merci à Misaki Hinari pour le kit ^^

Le destin le plus noble que puisse connaître un homme est de placer son corps mortel entre le foyer qu'il aime et les ravages de la guerre.


Disciple SM de Misaki Hinari

Thème principal de Shigeru - Crimson Glory - March to Glory
Thème de beuverie de Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Hinari
Rokudaime Hokage / Tigresse féroce ♥
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/07/2011
Localisation : Fuck.

Identité du Ninja
Expérience:
100/100  (100/100)
Âge: 28 ans
Prime:

MessageSujet: Re: Présentation du Rokudaime Kazekage, Shigeru Minomura, le Phénix aux Flammes Pures   Sam 25 Fév - 11:58

Je n'ai rien à redire sur ta fiche, très cher ;D
Donc on valide !


Reine SM de Naruto no Agari ~

Dream On - Glee cast version [Misaki Theme]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1389265059724.2052669.1
 
Présentation du Rokudaime Kazekage, Shigeru Minomura, le Phénix aux Flammes Pures
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Agari :: Votre Personnage :: I. Fiches de ninjas :: . Fiches validées-
Sauter vers: